agression fasciste au campus de Nice #solidaires

A l’heure où l’on nous demande de respecter nos adversaires politiques (moi je dis « ennemis », plutôt, car c’en est, visiblement…), et où la normalisation de l’extrême droite et de ses idées est chose admise, en cette époque formidable dans laquelle la libération de la parole raciste n’a jamais été aussi largement tolérée aussi médiatiquement, sachez qu’ un groupe de 6 jeunes fascistes masqués ont agressé deux étudiants qui tenaient le stand de Solidaires sur le campus de Nice ce mardi 1er septembre. L’un d’entre eux a eu le nez cassé.

La fameuse liberté d’expression qui leur est si chère, sans doute. Où quand la seule force physique, la violence et l’agression par surprise, à 6 contre deux qui plus est, leur tient lieu d’arguments… L’arme des faibles, assurément.

source

En tous cas, c’est un fait, les fachos ne se sont jamais sentis aussi forts et sûrs de leur impunité qu’actuellement…

Il est grand temps de reprendre la rue. Pas de fachos dans nos quartiers, ni dans nos facs, ni ailleurs.