Mais qui sont donc ces gens qui s’accrochent au mot « nègre » ? #racisme

Le célèbre roman d’Agatha Christie change de titre, suite à une décision prise par l’arrière-petit-fils d’Agatha Christie, James Prichard, qui s’en explique ici :

Moi, bien sûr, je n’y trouve vraiment rien à redire, tant cela va dans le bon sens, de toute évidence. Pourtant, histoire d’être plus royalistes que le roi (mais de quel droit, à rebours de l’autrice elle-même? ), certains y trouvent à redire, et s’en indignent. Des qui se piquent de culture… On ne rit pas.

Las… La culture n’est pas toujours chez ceux qui s’en targuent, visiblement. Car le roman en question avait déjà changé de titre un peu partout ailleurs qu’en fRance, l’un des derniers pays à prendre cette décision…

Agatha Christie avait ainsi changé elle-même le nom de son livre « 10 petits nègres » dès 1940, pour le traduire plus volontiers par le titre par lequel le roman est connu partout ailleurs dans le monde (« Ils étaient neuf »), qui fait référence au dernier vers d’une comptine d’alors

Alors, on se demande ce qui peut bien motiver des personnages publics à se ridiculiser encore davantage qu’il n’en était besoin, en s’accrochant ainsi à pareil terme évidemment raciste. Voilà qui n’en finit pas de les déshonorer, ces imbéciles qui hurlent avec les hyènes de la fachosphère à la censure du politiquement correct, de la gauche morale, et pourquoi pas des décoloniaux et des militants intersectionnels, tant qu’on y est ? . C’est dans l’air du temps… #bullshit.

4 réflexions sur “Mais qui sont donc ces gens qui s’accrochent au mot « nègre » ? #racisme

  1. Incidemment, si le titre « And then there were none » fait bien référence au dernier vers de la comptine, ça ne veut pas du tout dire « Ils étaient neuf », mais « Alors il n’en resta plus un seul. »

    Curieux de voir tous ces défenseurs (Blancs) de la France, de la francophonie, de la culture française prendre fait et cause pour un vers d’une comptine typiquement anglaise, quasiment inconnue hors du Royaume-Uni.

    J'aime

  2. Au cas où ça aurait échappé au maître de céans, Arnaud Hautbois, dit Arnaud Stephan, ancien conseiller de Marion Maréchal Le Pen, a été engagé comme chroniqueur par… LCI.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.