le racisme 2.0 perd (encore) une tête de gondole sur #YouTube : Martin Sellner (joie).

Dans la série « c’est l’hécatombe chez les neuneus« … J’apprends à l’instant qu’une personnalité de premier plan de la fascisterie internationale vient de perdre sa chaîne YouTube, dans le sillage de l‘hécatombe subie par tous ses amis fascistes à travers le monde, suite au raz de marée antiraciste consécutif à la mort de George Floyd.

Martin Sellner, c’est lui. je le suis à la trace depuis l’épopée des nazillons bien propres sur eux de Defend Europe. Ce mouvement d’identitaires européens s’est illustré médiatiquement, comme ils savent si bien le faire, par d’ ignobles petites entreprises xénophobes de chasse aux migrants, que ce soit avec l’ épopée du C- Star en méditerranée (qui les a couvert de ridicule), ou dans les Alpes avec leur petite doudoune bleue de gosses de riches. Cette dernière opération avait valu à nos bas de plafond hexagonaux des peines de prison ferme, qui avaient délicieusement fait couiner le bas de plafond Damien Rieu/Lefevre.

Depuis qu’il a été démontré que sa faction fasciste autrichienne, au cœur du réseau identitaire européen, avait été en partie financée par le terroriste de Christchurch, Sellner a fait l’objet de plusieurs enquêtes judiciaires dans son pays. Sa compagne, Brittany Petitbone avait également été concernée. Il a été démontré depuis que Sellner était en contact étroit avec le terroriste meurtrier de Christchurch, Brenton Tarrant, lequel a séjourné en Autriche

La suite au prochain épisode.