Sur l’ignoble récupération politique du drame de #Bayonne : la fachosphère se trompe de cible

Encore une minable énième tentative d’instrumentalisation politique d’ une agression… Cette fois, celle d’un chauffeur de bus à Bayonne, malheureusement décédé… Condoléances à la famille, bien sûr.

source

Mais pour assoir leur idéologie xénophobe et raciste bien dégueulasse, plusieurs comptes de la fachosphère parmi les plus connus, suivis d’une myriade d’autres (comme c’est souvent le cas sur twitter), n’ont pas répugné à livrer par erreur un individu en pâture à la vindicte populaire, alors qu’il n’avait rien à voir avec ce drame :

On attendra longtemps leur méa culpa, à ces Le Pen, ces Goldnadel, et autre Lefevre/Rieu… Pour ces gens là, que l’éthique comme la morale n’étouffent vraiment pas (ils n’en sont pas à leur coup d’essai, en matière de fakenews), qu’importe les erreurs, eussent-elles des conséquences funestes, puisque c’est un arabe comme un autre, n’est-ce pas ? Et puis, il n’est certainement pas tout blanc lui non plus…

Tout mon mépris, lyncheurs irresponsables.

Bien sûr, ces courageux se sont empressés d’effacer leurs tweets dès la méprise connue. Mais c’est trop tard. On vous voit. Et on vous juge…

Post-scriptum : et en complément, lire aussi :

source

2 réflexions sur “Sur l’ignoble récupération politique du drame de #Bayonne : la fachosphère se trompe de cible

  1. Woo… Sérieusement ?
    C’est une suite logique ce tweet, tous les articles que j’ai lu reprenne la formule « un arrêt de bus situé dans un quartier populaire de Bayonne ». Jamais de la vie c’est un quartier populaire, c’est une résidence. C’est au max, 4 résidences, le long d’une grande avenue. J’habite Bayonne et y’a rien là-bas qui ne pourrait donner à manger à leur fantasme. Même la « ZUP » nord, est majoritairement occupée par des vieux.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.