Aux USA, une campagne contre Facebook pour lutter contre le #racisme… Et en France ? #StopHateForProfit

J’ai déjà évoqué l’ ADL (Anti-Defamation League , « Ligue antidiffamation ») ici, à propos du formidable discours de Sacha Baron Cohen, qui analyse fort bien la manière dont se propagent les discours de haine, partout dans le monde, grâce à la caisse de résonance sans précédent et si financièrement intéressée que constituent le net et les réseaux dits sociaux. Une industrie de la haine qui a bien des relais dans notre pays, connus et bien identifiés. On aurait tort de penser que le fonds de commerce des Zemmour et autres Bannon n’est qu’idéologique…

« Arrêtez de générer des revenus publicitaires à partir de la désinformation et du contenu nuisible. » #StopHateForProfit

Quand on sait ce que véhicule comme messages haineux et recèle de groupes anti-humanistes ce réseau (a)social là, ainsi que l’histoire de ce groupe de policiers racistes sur facebook l’a amplement démontré en France, pour seule exemple notable, on ne peut qu’adhérer à cette campagne qui vise cette société (à laquelle j’ai personnellement beaucoup à reprocher) aux Etats-Unis :

source

Voici le contenu de cette campagne spécifique tel qu’affiché sur le site qui en est à l’origine :

source et traduction via google translate

Les recommandations en question sont très claires, et pragmatiques :

Recommandations de produit

Offrir plus de soutien aux personnes qui sont victimes de racisme, d’antisémitisme et de haine

Créez un pipeline de modération distinct pour les utilisateurs qui expriment qu’ils ont été ciblés en raison de caractéristiques d’identité spécifiques telles que la race ou la religion. Ce pipeline doit comprendre des experts sur diverses formes de haine fondée sur l’identité.

Créez un seuil de préjudice sur la plateforme où ils mettront une cible de haine et de harcèlement en contact avec un employé Facebook en direct pour les aider à répondre à leurs préoccupations.

Libérez les données de leur formulaire de rapport existant sur la haine basée sur l’identité. Par exemple, combien de rapports de discours de haine fondés sur la race ou l’origine ethnique ont-ils reçus en 2019? Combien et quels types d’actions ont été prises?

Arrêtez de générer des revenus publicitaires à partir de la désinformation et du contenu nuisible.

Créez des mécanismes internes (pour chaque format de média sur chaque plate-forme Facebook) qui suppriment automatiquement toutes les publicités du contenu étiqueté comme désinformation ou haine.

Modifiez le portail publicitaire de tous les produits Facebook pour indiquer aux annonceurs à quelle fréquence leurs annonces ont été diffusées à côté du contenu qui a été supprimé par la suite pour désinformation ou haine.

Fournir des remboursements aux annonceurs pour ces publicités

Prouvez-le: envoyez un rapport de transparence audité répondant spécifiquement à ces suggestions.

Augmentez la sécurité des groupes privés sur Facebook.

À la demande d’un membre d’un groupe privé, fournissez au moins un modérateur affilié à Facebook par groupe de plus de 150 membres. Considérez plus de modérateurs pour des groupes encore plus grands.

Créez un mécanisme interne pour signaler automatiquement le contenu dans les groupes privés associés aux idéologies extrémistes pour examen humain. Ce contenu et les groupes associés seraient ensuite examinés par des experts internes en matière d’extrémisme.

source

Je ne suis pas compétent pour commenter la faisabilité technique de ces recommandations qui m’apparaissent toutefois à priori de bon sens, et aller dans la bonne direction : celle du respect de la dignité de l’usager et de son droit indiscutable à ne pas être importuné en raison de son origine ethnique ou géographique, de son appartenance religieuse, de son sexe ou de son orientation sexuelle. Mais je pense que le plus gros du problème consiste à accepter de la part de facebook de consacrer une part plus importante de ses revenus à ses équipes de modération, plutôt que de la confier à des algorithmes. Et ça, ce serait déjà fort bien. Je ne fais que de marteler ce message depuis des années, en m’étonnant d’y trouver, encore et toujours, de telles ordures insupportables à ma vue, sans trop chercher bien longtemps…

…. Alors, Mark, c’est quand qu’on fait quoi ?

Une réflexion sur “Aux USA, une campagne contre Facebook pour lutter contre le #racisme… Et en France ? #StopHateForProfit

Les commentaires sont fermés.