A celle qui restera figée dans le mauvais sens de l’Histoire #racisme #islamophobie

Elle nous avait déjà désagréablement surpris en signant une tribune avec des gens dont on connait le positionnement éminemment raciste, pour qui « indigéniste » est devenu l’insulte suprême, ce qui m’apparait assez terriblement signifiant quant à leur potentiel de lutte contre le racisme, pour le coup…

Elle avait également signé peu de temps après un autre appel, soutenu par le pape du concept d’extrême droite, pour « un 8 mars féministe et universaliste » aux côtés de gens tout aussi peu crédibles en matière d’antiracisme : Laurent Bouvet, Céine Pina, Fatiah Boudjahlat, Amine el Khatmi, Françoise Laborde, Laurence Marchand-Taillade, Frédérique Calandra entre autres, mais aussi le mouvement forces Laïques, et Femmes sans voile…

Elle s’était abîmée dans le sillage de Valls et de ses parangons identitaires que sont les soutiens du trop fameux mouvement extrêmement droitier tant il est obsessionnel qu’est devenu le Printemps Républicain, avec son appel au boycott des vêtements dits « islamiques »..

Alors, comme sa pensée nous apparait définitivement engluée dans une absence de progressisme tragique, doublée d’un féminisme identitaire auto-centré, nous ne sommes guère étonnés de découvrir, un beau jour, dans notre kiosque à journaux, ça :

Que dire qui ne soit vain devant tant d’obstination dans l’erreur… A rebours du sens de l’Histoire, qui la jugera bien durement, alors qu’elle fut pourtant – mais ça c’était avant – une intellectuelle qui comptait dans l’histoire du féminisme…

Une réflexion sur “A celle qui restera figée dans le mauvais sens de l’Histoire #racisme #islamophobie

Les commentaires sont fermés.