Lundi Matin a encore frappé. (L’après-midi) (les profs, tous des nazis !)

J’ai pas eu trop de mal à trouver le titre, car quand on voit ce qu’on voit, on a raison de penser ce qu’on pense…

(source)

Même quand ils veulent faire dans le barrage contre l’extrême-droite, qu’ils ont autrefois pourtant si mal tenu, quand ça veut pas, ça veut pas… Quand je vois les trésors d’ingéniosité, de ténacité face aux obstacles matériels, de dévouement pour leurs élèves dont certain.e.s enseignant.e.s autour de moi ont (et font toujours) preuve, ne comptant pas leurs heures, voilà bien là un discours tout aussi réac que le premier qui consistait à tenter de jeter l’opprobre sur les enseignant.e.s en prétendant que ce sont tous des tir au flanc. Et qu’on ne me fasse pas l’injure de la mal-comprenance. je sais exactement à quel point l’usage des moyens numériques n’est pas neutre. Mais là, faut pas charrier. Vous attaquez la falaise, avec votre char, les Ben Hur Marcel du lundi… Sortez de votre bulle, bordel. Visiblement, ça urge.