#Nordpresse n’est (vraiment pas) @le_gorafi (je vais vomir)

Si le site parodique belge Nordpresse (lien Donotlink, faut pas pousser 😉 ) a pu paraître amusant un temps à certain.e.s, il n’en n’est pas de même pour moi, et il m’importe d’en dénoncer l’imposture, tant aux yeux de mes amis belges (qui pour beaucoup savent peut-être déjà ce que je vais écrire ci-après), mais aussi à l’intention de mes lecteurs français, qui peuvent encore se laisser abuser, comme j’en ai surpris personnellement quelques uns il y a deux ans, lorsque j’écrivais ceci.

En effet, vu de loin, Nordpresse pourrait abusivement apparaitre comme une sorte de Gorafi belge. C’est d’ailleurs comme cela que l’on décrit dans le passé certains journalistes…. C’est à mon sens faire là injure au vrai Gorafi, qui comporte quelque peu plus de finesse, c’est le moins qu’on puisse écrire… Un détail qui lui fait d’ailleurs parfois porter des titres qui ressemblent à s’y méprendre à la réalité, en raison des capacités d’analyse de son équipe. Tel n’est vraiment pas le cas du site parodique belge, que la pratique des plagiats avérés commis par son animateur n’honore pas particulièrement. Pour mieux illustrer la haute posture morale de son auteur, Vincent Herregat dit « Flibustier », je n’ai pris par exemple que tardivement connaissance de cette information, qui m’a littéralement horrifié :

Mais ce n’est pas tout. Certain d’avoir absolument raison sur tout, et doté d’un esprit tellement supérieur qu’il prétend détenir la vérité, seule, unique et universelle, V. « Flibustier » juge du haut de son piédestal permanent tous ceux qui osent le contredire pour – au mieux – des mal-comprenants, quand ce ne sont pas purement et simplement des imbéciles. Et dire que ce sale type donne des cours d’éducation aux médias à des écoliers belges, comme je viens de le découvrir… ça fait peur :

Voila de surcroit ce qui arrive à ceux qui le critiquent trop ouvertement :

Voilà bien là une pratique bien puante s’il en est… Il est en outre bien connu dans le milieu antifa pour ne pas répugner à poster ses articles jusque sur les pages facebook d’extrême-droite…

Un collègue blogueur belge avec qui j’ai coupé les ponts en dépit de son antiracisme qui m’avait autrefois séduit qualifie Nordpresse, à juste titre, de site complotiste. Je confirme. Cet animateur de site éminemment discutable n’est semble-t-il mu que par une quête sempiternelle de buzz à tout prix, peu regardante en matière d’éthique personnelle, quant à la qualité de ce qu’il promeut (il ne répugne ainsi pas aux fakenews), comme des idées confusionnistes qu’il véhicule, sous prétexte de dérision, où tout se vaut. Pire même, il estime parfois, comme je l’ai déjà observé ici et là à plusieurs reprises, agir au nom de l’antiracisme. Et c’est cela même qui m’a fait bondir et donné l’impulsion d’écrire ce billet. Car enfin, voilà bien là une insupportable escroquerie intellectuelle qui ne résiste pas bien longtemps à l’épreuve des faits, pas plus que de ces propos ou de son positionnement éminemment confus, intellectuellement et politiquement, comme on a pu le constater dans l’illustration précédente, avec son site soi-disant parodique au goût plus que douteux. Des exemples bien moisis, il y en a bien d’autres, comme celui-ci glané sans trop longtemps chercher :

Voilà également pour autre exemple ce qu’il déclare à propos de la manifestation de ce week-end en hommage à Georges Floyd, contre les violences policières et le racisme dans la police :

Est-il nécessaire d’en ajouter davantage, au risque de lui apporter une audience que sa médiocrité ne mérite pas ? Quoiqu’il en soit, ce sale type n’est définitivement pas un allié dans nos luttes, d’un côté comme de l’autre de la Meuse… CQFD.

Post-scriptum : hé hé…. (source : page wikipédia Nordpresse, le 22.06.2020