#sijetaitunimbecile, je twitterais comme @3Pikaaa et @KeychauveNavas #NoHaters #antisemitisme

Le cas d’école qui suit est à mon sens fort utile à proposer à votre compréhension, en terme d’alerte antiraciste comme en terme de bon comportement et de bon usage d’internet, quel qu’en soit le support. Ici, il s’agit de twitter, mais bien d’autres plate-formes peuvent entraîner le même genre de désagréments fort toxiques. En effet, pour le genre d’imbéciles et d’incultes peu politisés qui sont à l’origine de ce genre de phénomènes, qui a tendance à se reproduire un peu trop souvent (et c’est pourquoi on en parle ici), qu’importe le contenu et la morale, à fortiori la déontologie, quand on peut accéder à peu de frais et sans grand investissement intellectuel à un peu de notoriété médiatique. Le moyen d’y parvenir, ielles s’en foutent totalement. Des raclures de fond de bidet, juste, avec un pois chiche à la place du cerveau. Et encore ce légume, bien que sec, y prendrait davantage de place. Illustrons notre propos comme à notre humble (mais néanmoins fatigant) ordinaire, par des morceaux bien choisis et un exemple bien senti.

Sur twitter donc, une bande d’imbéciles a cru bon de lancer un hashtag antisémite médiocrement dénommé « sijetaitunjuif « . Celui-ci s’est retrouvé propulsé en top tendance et se trouvait encore visible à l’approche du déjeuner…

Voyant cela, forcément, face à cet immondice, de nombreux internautes se sont indignés. C’est leur droit et je partage leur émotion. Cependant, il faut avoir conscience également du fait que c’est précisément le principe même de leur ignoble stratagème : plus vous vous indignez, et réagissez en nombre, en utilisant le même mot dièse, plus vous contribuez à ce qu’il monte sur le podium des mots les plus utilisés sur la plateforme. Résultat : plus de 3300 tweets, des communiqués d’associations antiracistes telle la Licra,

… mais aussi des articles de journaux et sur des sites d’information.

Comme la petite bande d’imbéciles idiotisés à l’origine de cette saloperie là doit jubiler devant tant de notoriété, eux qui n’en espéraient pas tant… Eux, ce sont les administrateurs de ces comptes :

(la plupart ont fermé leur compte depuis, un l’a verrouillé et le dernier, @dlcrxg59, est de toute évidence le plus idiot de la bande… )

Elliot Alderson, @fs0c131y sur twitter, a décortiqué le phénomène pour nous. Il démontre très bien comment une bande de gamins malintentionnés se sont bien foutus de la gueule du grand public. Et comment ce ne sont pas eux qui ont seuls contribué à propager l’onde de choc, mais bien les réactions d’indignation – légitimes je le répète – qui ont indirectement contribué à l’émergence de ce hashtag immonde…

Aussi, la leçon est simple, quand vous apercevez des propos répugnants sur internet, ne les commentez surtout pas en public, n’utilisez pas le même hashtag quand vous êtes sur twitter, et faites simplement une capture d’écran (un screen) et bloquez en l’auteur. Vous avez le droit également de le signaler aussi à la plateforme qui le propulse, mais les trois quarts du temps, ça ne sert pas grand chose, comme je l’ai déjà démontré ici, sous l’élément de recherche de mots clés Haters, haine en ligne ou modération des réseaux sociaux….

Du moins, cela ne servait à rien avant la loi Avia

Mais après ? L’avenir nous le dira.

P.S Tristan Mendès France a infiltré l’un des groupes de ces idiots, qui se sont reconstitués suite à cette histoire. Il en rend compte ici… Quel niveau de bêtise affligeante…

Une réflexion sur “#sijetaitunimbecile, je twitterais comme @3Pikaaa et @KeychauveNavas #NoHaters #antisemitisme

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.