selon @YPhilipponnat, la gauche UHT a encore frappĂ©. Avec le hashtag #oupas ? 😂

* « Gauche UHT », kĂ©saco ? Une rĂ©fĂ©rence personnelle, sous forme de private joke. Voir ici.

Depuis le coup de Tarnac, je ne me lasse pas de jubiler devant ces titres racoleurs qui annoncent le sempiternel retour de ce monstre du Lochness lĂ , qui doit faire sourire tous les anars de France et de Navarre…

Ou « Comment se forger un ennemi intĂ©rieur imaginaire Ă  peu de frais », que l’on pourra brandir aux yeux du gogo acculturĂ© et dĂ©sinformĂ©…. qui trouvera en notre famille politique un bouc Ă©missaire bien plus facile que ces terroristes d’extrĂȘme-droite, bien plus rĂ©els ceux-lĂ , que je ne cesse de dĂ©busquer dans les pages de ce blog… Sauf que : quand ça veut pas, ça veut pas…

Tu sais quoi @YPhilipponnat ? Quand on en arrive Ă  ce niveau d’incompĂ©tence, on fait un autre mĂ©tier. Ton titre putaclic dĂ©menti par le contenu de ton « propre » papier, voilĂ  qui vaut son pesant de cacahuĂštes. Et aprĂšs, on s’Ă©tonne, du dĂ©saveu du grand public pour la presse en gĂ©nĂ©ral… Faudrait voir Ă  nettoyer les Ă©curies d’Augias. Un peu de dĂ©ontologie ne nuirait Ă  personne, vraiment.

Une réflexion sur “selon @YPhilipponnat, la gauche UHT a encore frappĂ©. Avec le hashtag #oupas ? 😂

  1. En fait, l’article est trĂšs prudent, fait surtout du remplissage en n’accusant personne et en indiquant qu’on peut soupçonner n’importe qui.

    Le titre, en revanche, fait ce qu’il peut, lui, pour diriger les regards vers l’ultragauche, et des commentateurs suivent sans grand sens critique, et pour certains sans bien savoir ce que c’est que l’ultragauche (il y en a un qui est persuadĂ© que LFI c’est l’ultragauche, quand c’est juste de la social-dĂ©mocratie Ă  l’ancienne). Mais je ne suis pas sĂ»r qu’on puisse reprocher le titre Ă  l’auteur de l’article : dans la presse Ă©crite, les titres et sous-titres sont souvent choisis par quelqu’un d’autre, et parfois il y a mĂȘme quelqu’un dont c’est le boulot. Je le sais, parce que j’ai dĂ©jĂ  Ă©crit pour un journal, et ai vu certains de mes articles avec des titres ahurissants.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.