le syndicat policier#Vigi ne répugne visiblement pas à l’antisémitisme… #dieudonné

S’il y en avait qui se berçaient encore d’ illusions, sur fond de pré-supposée gauchitude de ce syndicat de policiers là en raison de son origine historique (filiation avec la CGT), et de la personnalité du confusionniste (1) Alexandre Langlois (candidat de la France Insoumise aux législatives de 2017), qui a tant contribué à le sortir de l’ombre, voilà une information qui devrait contribuer à les déciller utilement, et durablement, je l’espère.

En effet – et c’est tellement énorme que certain.e.s ont d’abord pensé à un fake – ce syndicat n’a rien trouvé de mieux que de relayer sur ces comptes sociaux le multi-récidiviste de la haine antisémite Dieudonné, qu’on ne présente plus

L’alerte a été donnée dans un premier temps sur twitter…

… mais la vidéo incriminée à également été publiée sur le compte Facebook de ce syndicat policier :

Malgré de nombreux signalements et interpellations en direct aux quelles j’ai assisté, au moment où j’écris ces lignes, ces posts n’ont toujours pas été retirés. Voilà qui est d’autant plus utile à signaler que l’on est accueilli sur leur site par ceci, ce qui dénote vraiment d’une grande duplicité… :

Honte de rien… Prétendre s’indigner et lutter publiquement contre le racisme en vitrine pour en propager un autre, tout aussi infect, dans les coulisses des réseaux sociaux, voilà qui est un peu hallucinant. N’y a-t-il pas de flics juifs, dans la police ? Comme ielles doivent ne pas rire, en voyant l’immonde Dieudo comme seule caution « morale »…

Il convient en outre de signaler que ledit dieudo n’a pas répugné à tenter de vendre frauduleusement des masques en ligne contre le covid19. Non seulement un propagandiste antisémite donc, mais également un escroc.

Ce qui est à mon sens le plus significatif, dans cette histoire, qu’il convient de rapprocher de celles des affaires de racisme de l’Ile St Denis et des autres, dont celles ayant eu lieu sous le commandement du commissaire Laffon, comme l’affaire Théo, c’est que le racisme, quelle que soit sa nature et les cibles visées, apparait ici terriblement banalisé, et faire partie du paysage, dans notre belle police française…

Comme je l’écrivais hier dans mon billet sur le commissaire Laffon, la notion de racisme d’état que certains dénient ne cesse pourtant de se voir dessiner des contours, avec tous ces noms, et ces visages… ça finit vraiment par faire système, vous ne trouvez pas, vous ?

Comme j’aimerais qu’on me détrompe, si vous saviez…

(1) Confusionniste, car il ne répugne nullement à la proximité de l’extrême-droite, et se rend volontiers sur ses organes de propagande… Comme ici, sur TVL...

… Ou ici encore, sur Boulevard Voltaire…