Le Printemps Républicain, une officine d’extrême-droite comme les autres #racisme #xénophobie

Quand nous disions que plus rien désormais ne différencie cette officine républicaniste – au sens le plus nationaliste du terme – de l »extrême-droite, dont elle emprunte sur les réseaux sociaux les mêmes méthodes douteuses comme les arguments détestables, s’engouffrant dans les mêmes polémiques racistes, et allant jusqu’ à se servir des mêmes visuels, en direct de la fachosphère, la preuve nous est encore donnée à présent : il ne s’agissait pas de diffamations, mais bien d’une réalité. En outre, quand cette démonstration indubitable nous est délivrée non pas par un simple quidam, un troll de bas étage, mais par son nouveau président, celui du déshonneur, assurément, cela n’en a que plus de poids.

Sur twitter, Amine El-Khatmi, dont j’ai déjà dénoncé ici les méthodes si particulières pour se faire mousser médiatiquement, n’a en effet pas hésité à renvoyer une opposante politique féministe (réellement de gauche, elle 😉 ), Fatima Benomar, à ses origines, en lui reniant le droit, de par ce fait même, de critiquer le gouvernement de ce pays. Pourtant, comme vous pouvez en juger par vous mêmes ci-dessous, elle ne fait qu’énoncer tout haut ce que nous sommes nombreux penser :

Et voilà ce qu’Amine El-Khatmi lui répond :

Faudrait-il donc selon la doxa effarante de ce Monsieur, quand on demande la nationalité française, jurer sur la bible de faire allégeance à Macron 1er, comme certaines intimidations policières récentes et surprenantes, tellement attentatoires à la liberté d’expression et d’opinion nous incitent à le penser ?

Dommage, que ce Monsieur si imbu de lui-même ne souffre pas la contradiction…

Dommage, car je lui aurai simplement signifié calmement, mais fermement, qu’ en soufflant ainsi si médiocrement sur les braises d’un feu qui ne s’est jamais réellement éteint dans ce pays, il ne faut pas faire mine ensuite de s’étonner des retours de flamme…

Quand on voit les réactions si tristement prévisibles qu’a entraîné sa publication, qui s ‘apparente en tous points à celles de l’extrême droite, on a bien raison de penser ce qu’on pense. Etait-il encore vraiment nécessaire d’attiser le racisme et la xénophobie dans ce pays ? Quelle irresponsabilité…