Où Soral promeut la propagande nazie, en toute impunité #antisémitisme

Voir la maison d’édition de Soral (au cœur d’un juteux business de la haine, comme l’avait révélé Street Press en son temps) promouvoir une « œuvre » du ministre de la propagande du régime nazi, quoi de plus « naturel » en somme ?


On voit bien ici l’intérêt qu’il y a de choisir précisément une citation destinée à susciter la haine de la presse, comme s’il y en avait encore besoin parmi ses gogos suivistes, prêts à gober tout et nawak. En outre, chacun.e pourra juger, en son âme et conscience, de la perversité totale de son teasing, qui contourne si ostensiblement la loi…et les sanctions judiciaires… :

Voilà bien là l’illustration factuelle du prolongement d’une longue carrière dans la dégueulasserie, sur ce registre précis comme à bien d’autres égards, bien à l’abri qu’il est d’une éventuelle confrontation judiciaire, donc à ses responsabilités, puisqu’il s’est si soigneusement planqué en Suisse… comme tant d’autres courageux de son espèce…

Archivé.

Pour rappel (source) :