les terroristes d’extrême-droite, en fRance, recrutent eux aussi sur Youtube

je viens de lire un article dont les informations qu’il révèle pourront vous paraitre effrayantes, mais ne font que donner un corps à une menace dont je n’ai cessé de marteler la réalité, à travers ses nombreuses illustrations factuelles, ici. Il s’agit du terrorisme d’extrême-droite, à motivation raciale, ethnique et religieuse. Comme moi, ceux qui l’ont écrit connaissent fort bien leur sujet, et la faune dont il s’agit. Pierre est régulièrement la cible de leurs attaques sur les réseaux sociaux, je peux en témoigner. Aussi, j’ai lu ce papier avec encore plus d’attention.

Son sujet ? Les youtubeurs d’extrême-droite qui font la promotion des armes. Teasing :

Des armes à feu, beaucoup, et de tous calibres. Des conseils, voire même de véritables manuels paramilitaires, pour le combat urbain ou «prendre et tenir une cité HLM» prétendument tenue par des jeunes désœuvrés et drogués. Des tutos pour bien s’équiper, choisir son arme et ses munitions ou encore s’en procurer une légalement. Le tout en vidéo et en accès libre sur internet. Bienvenue dans les tréfonds du web des milices américaines? Non, bienvenue sur les chaînes YouTube des Français pro-armes d’extrême droite.

je vous laisse tranquillement lire la suite...

Quant à moi, connaissant mon sujet comme je le connais, cette lecture m’amène en rebond à plusieurs réflexions, réactions, et compléments d’informations. Tout d’abord, sur les cibles obsessionnelles de ces gens, toujours les mêmes : populations étrangères, musulmans, gauchistes dont je me flatte d’être, « jeunes de cités »… Sur ce dernier point, j’ai envie de renvoyer à mon article sur les violences policières en banlieue. Constater que ces illuminés ont le cerveau grillé par les mêmes représentations que d’autres (bien que de manière plus exacerbée en raison de leurs biais idéologiques), celles que peuvent en donner si généralement les journaux télévisés, n’est guère une surprise. Comme j’aimerais qu’un plus grand nombre de journalistes et de politiques (qui y ont une si grande part en exploitant éhontément pour des raisons électoralistes certains faits divers), prennent conscience de la grande responsabilité qu’ils ont dans cette représentation emplie de clichés et de préjugés, qu’il s’agirait de dépasser pour ne pas nourrir cette haine relevant d’une essentialisation grotesque qui ne résiste pas à l’épreuve des faits. En ce sens, la sociologie me semble avoir à donner à voir et à réfléchir,, et l’a déjà fait en partie, avec un fonds théorique et scientifique non négligeable. Mais pour cela, il faut lire

Ensuite, quelques mots sur YouTube, cette monumentale turbine à merde, comme je ne cesse de le claironner haut et fort, essentiellement en raison de leur politique de modération aussi ahurissante que quasiment inexistante. Ce n’est pas un hasard si tant de malfaisants choisissent ce média, précisément. Le format vidéo convient fort bien à la propagation facile de contenus douteux, jusqu’à l’extrême, en direction de publics que l’écrit et l’effort qu’il demande rebutent. La population la plus jeune, et donc la plus inexpérimentée, est à mon sens à la fois la plus acquise et la plus exposée aux risques dont il s’agit de les préserver. Maints exemples, parmi les pires, sont là pour le démontrer. La lutte contre le terrorisme, au moins, devrait faire consensus, mais tel n’est visiblement pas le cas puisque si le terrorisme islamiste radical semble être plutôt bien jugulé, notamment en raison de l’existence d’accords internationaux, celui du suprémacisme blanc parc contre, avec ses discours faisant ouvertement l’apologie de la violence et de la haine raciale et religieuse, est quand à lui fort bien toléré. j’en veux pour preuve les polémiques qui apparaissent régulièrement sur ce média en particulier.

Sur «Piero San Giorgio», ensuite, cette tête de gondole des identitarés de toutes sortes, et tout particulièrement de ceux qui ont une tendresse toute particulière pour les armes et se fantasment en plein délire (un peu trop partagé hélas) dans un monde assiégé de toutes parts par des hordes de musulmans le couteau entre les dents… Ils ont de sérieux relais, dan ce pays, et je m’étonne qu’on puisse trouver leurs supports en vente libre, comme ceci (déjà une alerte ici) :

Les amis du réseau antifasciste de Savoie nous avaient fait part de leur stupeur de voir pareil néonazi tranquillement invité pour une « conférence » dans un hôtel de Chambéry… J’avais rassemblé à cette occasion un certain nombre d’informations à son sujet.

Un gentil petit conférencier, bien propre sur lui, ami de Soral comme de Génération Identitaire, qui comme l’article de Slate a jugé utile de le préciser, « avait estimé que la véritable nature d’un Européen, «c’est d’être un waffen SS, un lansquenet, un conquistador».

Mais les antifas sont tellement sectaires et intolérants, n’est-ce pas… Ils ne supportent rien. Pourtant, quand cela vient de personnages publics tels que celui-ci, on pourrait peut-être regarder ses propos avec attention que les miens peutêtre ?

source

A propos de survivalisme, encore, la seule autre occurrence que j’ai pu trouver sur ce blog qui me sert de pense-bête, c’est lui (voir ici) :

La démonstration par l’absurde (ce type et totalement grotesque) qu’il me faudra approfondir davantage ma connaissance de ce sujet en particulier…

Je ne reviendrai pas sur l’immanquable anecdote à laquelle ne manque pas de conduire la simple évocation de Daniel Conversano, également cité dans l’article, et de la fameuse tentative de pugilat avortée avec Alain Soral… Je m’étonne d’ailleurs que l’article ne cite pas l’un des autres bastions médiatiques de ces gens, Suavelos, et leur goût immodéré pour les instruments de mort, leurs camps d’été mascus, et leurs obsessions convergentes avec lesdits youtubeurs, tout pareillement. Ainsi, Yann Merkado… et Rochédy. Du menu fretin dont je ‘exagère l’importance ? Bref.

Plus sérieux, apparait dans l’article également le nom du groupe terroriste d’extrême droite AFO, et de Guy S., pour Sibra. ancien policier marseillais, il est utile de le préciser, compte-tenu de l’omniprésence de idées racistes et autoritaristes, donc d’extrême droite, dans les forces de l’ordre et l’armée. Un phénomène (qui s ‘illustre dans notre pays au plus haut sommet de l’état) que nos voisins allemands prennent davantage au sérieux, même si la DGSI l’a déjà signalé, autrefois… Sans grand succès visiblement. AFO est un groupe armé qui prétendait lutter contre le « péril islamique » et qui avait pour projet de participer à divers projets d’attentats contre des cibles liées à l’islam, dont l’empoisonnement de produits halal dans des supermarchés fréquentés par la communauté musulmane. Un rapport direct avec les youtubeurs dont il s’agit, et un risque bien réel, donc. Les risques de passage à l’acte m’apparaissent de plus en plus évidents, renforcés même par le climat actuel de confinement et l’épandage de racisme et de complotisme que provoque, comme je l’ai déjà illustré ici à travers de nombreux exemples, la crise sanitaire.

Enfin, pour clore provisoirement ce sujet en particulier, celui pointé du doigt à juste titre par l’article, peut-on à la fois se montrer extrêmement ferme et intraitable, aussi frontal envers les sites faisant l’apologie de la violence et de la haine quand une vidéo concerne des musulmans, et aussi laxiste, jusqu »à l’excès dénoncé ici, quand il s’agit d’autres formes de terrorisme ?

Je crains fort, comme j’avais déjà prévu le développement du terrorisme d’extrême-droite en réaction du terrorisme islamique radical après l’attentat du Bataclan, en 2015, que si l’on continue à fermer les yeux sur ce phénomène en effet préoccupant, d’autant plus qu’il touche jusqu’aux forces forces de l’ordre et l’armée (connaissez vous par exemple le Général Martinez et sa propagande islamophobe ?), on en arrive au même genre de dégâts sociétaux que ce qui peut se passer si communément aux USA, où les meurtres de masse perpétrés par les suprémacistes blancs ont supplanté, en nombre de victimes, ceux réalisés par les terroristes se revendiquant de l’islam dans sa version la plus arriérée. Et ne me dites pas que le contexte est différent, et que le lobby des armes ici est moins puissant que ne l’est historiquement la NRA. Surtout quand je sais de quel genre de conseil s’entoure Macron, et à quels surprenants intérêts particuliers il confie les forces régaliennes de l’état en période de confinement, ce qui n’est pas fait pour me rassurer… Et quand j’ai lu dans ce bon papier de Maxime Macé et Pierre Plottu ce qui suit, je le suis encore moins.

Et comme la peur ne supprime pas le danger, et qu’elle n’a de toute façon jamais été mon guide, j’agis donc en fonction. Je n’en dirai pas davantage.

Archivé.