@poulin2012, l’autre symbole du confusionnisme de #LFI (tellement soluble dans la fachosphère…)

Non, rien… source : son site.

Comme ce gugusse semble être apprécié par grand nombre de fidèles sur le réseau (a) social qui est le mien, que j’ai choisi, autant en profiter pour démonter son aura ici. En lisant les informations qui suivent, j’ose espérer que cela en décillera un bon paquet. Car enfin, si être de gauche, c’est accepter le bon copinage et la promiscuité avec les faf, et se rendre si volontiers dans leurs médias de propagande raciste et xénophobe, je ne vois franchement plus l’intérêt de m’en revendiquer encore.

je vais donc vous parler à présent, en effet, d’Alexis Poulin, un personnage peu connu mais qui valait en effet qu’on s’y attarde en raison de son positionnement plus que confusionniste, comme on le constatera factuellement ci-après. Après toutes ces têtes de gondoles de la FI ( un parti définitivement carbonisé à mes yeux en matière de lutte antifasciste) qui ont suivi la même ligne… (vraiment pas de crête, quant à elle 😉 mais bien plutôt de caniveau), c’était assurément un passage obligé.

Tout est parti de cet article de Ligne de crêtes, que je vous recommande bien sûr, pour vous familiariser avec les vilenies de ce Monsieur si gentil et propre sur lui qui en ferait un gendre (presque) idéal. A quelques détails près…

Vous me connaissez maintenant, je ne crois rien sur pièce. j’ai donc voulu aller vérifier par moi-même si ces graves accusations étaient réellement fondées. Je savais bien sûr le quidam élevé au média fourre-tout complotiste qui ne répugne nullement à la présence de certains chancres de la couleur qui nous répugne tant ici nommé Le Média. Leur dossier ici est bien lourd aujourd’hui, à dérouler si ostensiblement leur tapis plus brun que rouge à Chouard, Collon, Annie Lacroix-Riz, le grand gourou de l’UPR  qu’est Asselineau, avec comme contributeur particulièrement confusionniste un dénommé Boucaud-Victoire, une souverainiste de droite (Polony),  une ancienne directrice qui relaie du Damien Rieu (Aude Lancelin)… et un nouveau directeur qui crache sur les antifas (Denis Robert).

Mais de là à m’imaginer qu’il allait jusqu’à se vautrer dans des médias de la fachosphère… Et bien oui, c’est le cas.

Ici sur Russia Today (RT France)…

Alexis Poulin sur Boulevard Voltaire, jusqu’à plus soif…

Alexis Poulin sur Sud Radio

Mais en creusant un peu, on peut compléter utilement ce panorama de la compromission et de cette promiscuité avec la fachosphère qui nous est tellement intolèrable ici :

Alexis Poulin sur TVL :

Alors, oui, après tout cela, quant on a connu la ligne nationaliste/complotiste de LFI, qui a mené Kotarac et Kuzmanovic là où on sait, voilà qui ne m’étonne aucunement :

Il explique alors, au micro de Boulevard Voltaire que : « j’ai pas dit que j’étais pas d’accord avec Zemmour » ; que « On est aujourd’hui dans une société où les communautés font la loi et on est en train de perdre l’idée de nation »; qu’il faut « remettre au goût du jour le débat sur l’identité », que « Sarkozy a essayé » ainsi que « Valls avec la déchéance de nationalité, mais ce débat on veut pas l’avoir », qu’il est ravi du discours de Macron sur l’hydre islamiste, que « les travailleurs étrangers viennent voler le travail des Français » (George Marchais le disait bien donc c’est bon c’est de gauche); ou encore que « des territoires entiers qui ont été laissés aux communautés, par principe parce que finalement les plans banlieues on en a eu plein, je veux pas stigmatiser les quartiers mais… »

Par contre, une autre information m’a davantage étonné, que j’ignorais… Elle signe le double discours, et souligne l’hypocrisie totale du personnage qui peut à la fois croiser le fer haut et fort contre le macronisme, en se payant le luxe (sic) de jouer les anti-système… tout en en vivant fort bien, et en adoptant en coulisses exactement les mêmes caractéristiques.

Mais pour savoir de quoi, je parle, il vous faudra par contre lire l’article de Lignes de Crêtes.

Moi, j’ai pris note, et j’archive, point barre. A vous de faire le reste…

Next.