Le pangolin, vecteur du grand complot judéo-maçonnique ? #antisémitisme #covid19

A l’origine de tous les complots, ce virus idéologique mortel : l’antisémitisme

Si j’ai lancé hier un ballon d’essai sur un terrain qui nécessitait pourtant un billet plus construit, plus intense et plus travaillé en profondeur c’est que, oui, je l’avoue honnêtement : j’avais la flemme. Le confinement, pour ma part, n’incite pas vraiment à taper dans la butte, mais d’avantage à la paresse, au prélassement…

Aussi, l’occasion m’est donnée à présent de me rattraper avec cet article du Monde qui m’en donne l’occasion, et qui démontre à quel point nous assistons en effet en ce moment à un festival de fakenews en tous genres grâce auquel – hé oui, encore elle ! – l’extrême-droite se lâche en toute impunité. Toujours chercher à qui profite le crime…Car si j’emploie pour ma part le terme de fakenews à propos de la désinformation un peu trop systématique que ce camp politique honni là pratique de manière industrielle, et j’en sais quelque chose, c’est bien sciemment, à dessein, de manière éclairée. j’y ai en effet consacré plusieurs billets circonstanciés…

source

L’article de Wikipédia auquel mon billet d’alors renvoie est d’ailleurs très clair à ce sujet :

En montant des informations tronquées et en les propageant de manière exponentielle comme sait si bien le faire l’outil de diffusion de masse qu’est internet, en prétendant rechercher puis désigner des coupables à une crise, fut-elle sanitaire, on en arrive toujours au même but, et l’intention de nuire est significative. Et le coupable, au bout du compte, est toujours le même, pour ces gens là…

L’ennemi intérieur, le tireur de ficelles, on sait bien qui cela peut être, si invariablement… N’en n’arrive-t-on pas en effet, en matière de conspiration, de complot, en suivant le fil jusqu’au bout du bout, à la matrice de tous et tant et trop d’entre eux, leur origine mythique, mystique et originelle : la haine du juif ? Et si ce n’est lui, c’est donc son frère…

Cet antisémitisme purulent trouve son inévitable traduction par le biais d’infâmes comptes twitter dont on aurait pu se passer, et dont on s’étonne, encore et encore, que la modération tellement perfectible puisse laisser passer de telles saloperies…

Et dire qu’avant cette poussée d’acmé antisémite propagée par la crise du Covid 9; naïf que je suis, je ne savais même pas que Buzyn en était…

Et je repense à ces gens qui prétendent inlassablement que le nouvel antisémitisme serait plus à craindre que l’ancien ( plus orthodoxe, vraiment ? Vomir…), rejetant un racisme pour en perpétuer un autre. Pourtant, la réalité que j’observe est tenace…

Quel étonnant hasard…

Une étude sur le sujet (voir ici) vient nous en donner la confirmation, de cette complicité amoureuse entre la fachosphère et les thèses conspirationnistes…

Pour en revenir à l’article du Monde, toujours sur le même sujet, et sur la prédilection particulière de l’extrême-droite pour les thèses complotistes, ça se confirme, encore et encore… jusqu’à plus soif :

Bien sûr, pour les professionnels de l’antisémitisme patenté, qui en font leurs choux gras, cette crise là, c’est du pain béni…

On n’a pas fini d’en parler, de cet intense moment de confusion mentale…