#Devedjian ? Ni oubli, ni pardon !

Il fut l’illustration très concrète de ce que le fascisme est tout à fait soluble dans le libéralisme. Une ordure raciste et sexiste qui ne répugnait pas à traiter une opposante de « salope » (source)… Aussi, aujourd’hui, voir que tant de gens lui rendent hommage, sachant ce que je sais, me reste un peu en travers de la gorge…

En fouillant dans mes archives sur ce que j’ai pu écrire sur cet homme, plus grand mort que vivant, comme cela est la coutume hypocrite de notre temps, j’ai trouvé ceci, à quoi je ne retranche ni ne regrette aucun mot :

Sur son passage à Occident, régulièrement rappelé, à juste titre, il convient de rappeler ce que cet ancêtre du GUD et du Bastion (a)social fut en son temps …

On lira à profit également le thread qui suit, en prolongement didactique de cet épisode bien peu glorieux, d’un point de vue simplement humaniste :

Une erreur de jeunesse, me dira-t-on…. Vraiment ? Pourtant, chassez le naturel…

(Sur ce prétendu « dérapage », lire…. )

Alors, je ne laisserai jamais dire à quiconque qu’il fut le meilleur homme sur terre. Faut pas charrier.