"Protéger les marseillais"… du #RN et de @Stephane_Ravier ? #municipales2020

On est en droit de se poser la question volontairement provocatrice en regard de l’actualité sur le front extrêmement droitier de cette commune communément baptisée de phocéenne... En effet, ce sont coup sur coup deux affaires qui viennent assombrir le ciel politique marseillais, vu par le prisme qui est délibérément le mien ici. La première est cette affaire judiciaire qui touche le 12ème candidat du parti d’extrême-droite sur la liste de l’ignoble Ravier :

« Cet ancien président d’un réseau de taxis de la ville est visé depuis 2012 par la justice : il aurait été mis en examen pour « abus de confiance et travail dissimulé« . Avec deux autres comparses, il a « mis en place, ou tout du moins toléré et fermé les yeux sur un vaste système d’enrichissement personnel » au sein de la société Taxi Tupp, le plus vieux réseau de taxis de la ville. Cette vaste escroquerie aurait rapporté 1,2 million d’euros aux trois hommes« . (source)

Autre affaire embarrassante, cette information selon laquelle le candidat RN de Marseille aux saillies racistes et sexistes bien connues, qui n’ont hélas pas encore connu les sanctions judiciaires ou par les urnes (marseillais, si vous pouviez lui coller une raclée ça me ferait des vacances…) qu’elles devraient, a menacé publiquement l’un de ses adversaires, pourtant bien droitier lui aussi, de représailles. Décidément un habitude, chez lui …

Avant de dénoncer les comportements de ses adversaires, le bas du front, faudrait en effet déjà avoir le cul propre… comme on a pu le voir déjà ci-dessus. Mais ce n’est pas tout. Rappelons à toutes fins utiles et notamment pour éclairer la lanterne des masses laborieuses qui projetteraient de voter pour cet escroc politique là, les faits suivants :

Pourtant, il continue de passer pour ce qu’il n’est pas, , un simple gentilhomme marseillais aux saillies drôlatiques, comme nous en entretient ici Marsactu :

La méthode Ravier est huilée : quelques mots de projets, des formules à visée humoristique école Jean Roucas – « au bout de 25 ans tout Marseille s’effondre, c’est un décor à la Gaudinkine » –  et de la provocation toujours maîtrisée. « Marseille vit une hémorragie masquée par la natalité dans les quartiers Nord, c’est une sorte de remplacement qui peut commencer à s’appeler grand remplacement. » Ce n’est pas la première fois que le leader local du Rassemblement national fait référence à la théorie popularisée par l’essayiste d’extrême-droite Renaud Camus. Il ne manquera pas non plus un autre clin d’œil au « drapeau blanc de la royauté », lui qui s’est souvent appuyé sur les réseaux royalistes pour mener ses campagnes. (source)

Pourtant, sous l’apparence affable de cet ignoble individu à l’accent chantant, la réalité idéologique n’en demeure pas moins putride. Et le fait est que ses idées, racistes et complotistes, tuent.

Fin de la blague marseillaise pas drôle.

1 commentaire

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.