La liquidation judiciaire du Rassemblement National demandée par un ex salarié

Au risque de parodier le célèbre poème de Desnos pour élèves de cours élémentaire… un ancien salarié du staff de Marine Le Pen jeté comme un malpropre qui se voit contraint d’assigner en liquidation judiciaire son ancien parti employeur afin de pouvoir enfin percevoir les rémunérations et indemnités de rupture de contrat qui lui sont dues, et ordonnées en bonne et due forme par un tribunal des prud’hommes depuis 2019, ça n’existe pas, ça n’existe pas…

Et pourquoi pas ?

La situation de faillite pas seulement idéologique donc, mais également financière de ce parti, ce qui en dit long sur sa capacité de gérer quoi que ce soit, devient donc et de plus en plus une réalité indéniable, et vous m’en voyez fort aise.

Alors Marion Anne Perrine, vous chantiez, ne m’en déplaise ?

Et bien, dansez maintenant !

(je compte les pas qui rapprochent votre immonde parti de sa tombe, et je souris…).

2 commentaires

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.