Politiques, vous n’aurez pas notre haine

Quand je pense qu’il y a peu, je dénonçais vertement, comme en ma triste habitude quotidienne, depuis plus d’une dizaine d’années maintenant, ce genre de propos ignobles, d’une multi-récidiviste de la haine raciste et homophobe :

Et voilà qu’à présent, il me faut condamner ceux de l’une de ses victimes, parmi la plus obsessionnelle, comme si cette ex-macroniste là ne lui pardonnait pas son origine, jusqu’à lui prêter une religion bien commode actuellement pour asseoir sa haine… Je ne pensais pas voir cette même cible d’attaques racistes, que je condamne sans réserve malgré notre grande divergence idéologique, converger vers ce même genre d’idées xénophobes dès le surlendemain…

Ma réponse est sans appel :

Depuis tout ce temps, plus de 30 ans, que j’observe la vie politique française, et que je braque mes projecteurs si personnels vers l’extrême-droite, mon ennemi politique viscéral, je ne peux que me désoler de ce que leurs idées aient autant infusé tout le spectre politique : immigration et sécurité sont devenus de plus en plus centraux comme jamais dans tous les programmes politiques, et plus aucun camp n’est épargné par cette logique désastreuse.

Il est vrai que depuis, comme je l’écrivais encore hier, les attentats sont passés par là… qui ont créé un effet de sidération dans l’intelligentsia, comme figée par l’émotion. Mais doit-on à ce point donner raison au projet machiavélique de leurs auteurs, en faisant des migrants et de ceux que la fachosphère tentent d’amalgamer, les musulmans, en terroristes, des boucs émissaires un peu trop faciles, qui sous le coup de cet insupportable rejet national (iste), se verront à leur tour remplis de ressentiment, si ce n’est de haine ?

La haine entraîne la haine, c’est un fait majoritaire. L’exemple de Hanau n’en et qu’un triste exemple, sûrement pas le dernier… Notre société en est emplie, sur les réseaux sociaux, dans la vie publique et politique. L’irresponsabilité politique publique en la matière qui nous occupe ici est patente, quand les principaux inspirateurs de cette haine raciste et xénophobe nourrie de complotisme, qui tue, massivement, refusent leurs propres responsabilités en la matière. Cette anecdote médiatique démontre assez le déni dans lequel certains sont enfermés, dans notre pays :

Quand sortiront nous enfin de ce cercle infernal ?

Oui, Guy (ton livre est encore là, près de moi…), c’est même la seule question qui vaille, aujourd’hui. Essentielle : comment mettre un peu plus d’amour et de tendresse dans ce monde de m… (censuré).

Post-scriptum : Tu as choisi un bon chemin (ceux qui savent comprendront).

4 réflexions sur “Politiques, vous n’aurez pas notre haine

Les commentaires sont fermés.