#Nantes est déter ! (et nous, on est fiers ! ) #steveMaiaCanico

Comme j’ai plutôt l’habitude d’être le porteur de mauvaises nouvelles, mais aussi celui qui vous apporte des horreurs au petit déj, il ne me déplait pas chaque fois que je le peux d’être celui qui en apporte aussi de bonnes, ici et là, sur le front de l’antifascisme. En voilà une qui m’a fait très plaisir, après mon billet d’hier sur le sujet :

ça dit ça :

MERCI ! LA FRESQUE SERA RESTAURÉE

La fresque en hommage à Steve a été dévastée il y a deux jours par des individus d’extrême droite. La semaine passée, elle avait déjà été taguée et restaurée. Cette fois ci, les dégâts sont très importants, et il faut quasiment la refaire intégralement. Les fascistes ont utilisé du goudron pour saccager la fresque le plus complètement possible, et rendre très difficile toute nouvelle peinture sur ce mur.

Nous avons donc lancé un appel aux dons. Vous êtes nombreux et nombreuses à avoir contribué ! Merci beaucoup. Pour l’instant, la somme atteint près de 1600 euros. Avec ces dons, nous allons pouvoir :

– Restaurer la fresque, ce qui prendra plusieurs jours et nécessitera une importante quantité de peinture. Cela aura lieu à partir de la semaine prochaine

– Peindre les murs à côté de la fresque pour ne rien céder à l’extrême droite

– Acquérir du vernis en quantité suffisante pour protéger la fresque d’éventuelles nouvelles attaques

– Dans un second temps, avoir les moyens de financer une deuxième voire une troisième peinture contre les violences policières

– Les excédents seront versés aux proches de Steve

Encore merci de votre soutien.

Un rassemblement en hommage à Steve a lieu vendredi 21 février à l’appel de ses amis. Le rendez-vous est fixé à 18H à la grue jaune, sur l’île de Nantes : « 8 mois après la douleur ne s’est pas effacée et pourtant les fleurs ont fané ».

Le lien de la cagnotte : www.lepotsolidaire.fr/pot/x56nez2h

Voir à la fois autant de combativité, de détermination et de solidarité, voilà qui en effet fait plaisir à voir et à savoir. Qu’on se le dise ! (et mort aux cons ).

source

Si le cœur vous en dit, rien de vous empêche d’apporter votre obole à cette œuvre collective, par le moyen et sous la forme de votre choix. Un compliment, des encouragements, et plus si affinités et possibilité… Vous pouvez les contacter ici et.