à Orléans, un caillou brun dans la soupe écologiste… #DLF #LREM #OSE #LR

je viens de prendre connaissance de ce qui m’apparait présenté comme une polémique inutile par France Bleu. Elle aurait été montée selon cet article de toutes pièces par de jeunes communistes irresponsables qui voudraient briser – honte sur eux – la sacro-sainte, et pourtant si terriblement agonisante (c’est de notoriété publique) unité de la gauche (laquelle ?), concernant les élections municipales à Orléans. Il s’agit de la présence de ce candidat, ex DLF (franchement, ça schlingue, en effet…), Stéphane Cornée, sur la liste OSE, Orléans Solidaire et écologique :

Ce Monsieur joue les indignés qui a bobo à son petit cœur, en prétextant qu’il ne serait resté que 3 mois dans le parti raciste et complotiste de Dupont-Aignan. La belle affaire. C’est là mettre un voile bien pudique sur le fait que sur certaines thématiques, comme l‘immigration, le parti du maire, LR, dont il est adjoint à Gien, en charge de la sécurité (on se demande donc franchement ce qu’il vient faire sur une liste écologiste ) n’a franchement rien à envier à l’extrême-droite, comme la gouvernance de Wauquiez l’a si clairement et indubitablement démontré. Mais puisqu’on vous dit que ce Monsieur là est un humaniste (c’est lui qui le dit, dans l’article…. Là où quant à moi je n’ai vu qu’une girouette, allant dans le sens du vent. La preuve: il est également passé par.. LREM ! Quelle force de convictions… 😂)

Pour relativiser le danger, certains complaisants avec les idées brunes pourront toujours arguer du fait qu’il est situé en 27 ème place, sur une position non éligible. Mais bon, quand même, le voir jouer les pauvres petits choux blessés, le petit sécuritaire orléanais, je ne pouvais franchement pas laisser passer. Faut quand même pas charrier et assumer un peu ses idées pourries, de temps en temps, quand même, les bas du front… national.

Alors, moi je dis bravo, les jeunes cocos, ya pas de petite compromission avec l’ennemi, parole d’antifa. Force à vous…

je vous saluerais presque… si je n’avais pas appris que vous alliez donc avec les fauxcialistes…

Socio-traîtres !

(Comme quoi, la tambouille électorale, vraiment, quelle soupe indigeste et malodorante pour qui reste fidèle à ses convictions ! Voilà qui me confirme dans ma volonté de me tenir éloigné de cette pantomime là, qui n’a de démocratique que l’apparence, quand on en connait comme moi les coulisses…).