#Municipales : au #RN, la chasse aux (rares) neurones est ouverte

En ce moment, une courte vidéo circule abondamment sur twitter que vous n’avez peut-être pas vue si vous n’êtes pas un.e assidu.e des réseaux sociaux. Ce serait pourtant dommage de vous priver de ce plaisir d’anthologie (de la bêtise…) :

Pour résumer, il s’agit d’une très courte séquence d’un reportage du 19/20 National de France TV. On y interroge assez classiquement, selon un schéma récurent en fait assez pauvre méthodologiquement ( qu’il s’agirait de questionner quand on est un vrai pro, et qu’on a le temps de faire sérieusement son travail, mais là n’est pas le sujet) plusieurs têtes de listes aux élections municipales, en se donnant cependant la bonne conscience, pour faire bonne mesure, d’interroger deux passants trouvés là (par hasard ? On ne sait pas) qui alignent des propos sans intérêt. L’essentiel n’est pas là. Le maire de la commune sur laquelle se passe cette scène, Port-La-Nouvelle, nous dit qu’il ne craint absolument pas ce candidat d’extrême-droite…

« le challenger du Front national (1) est « un jeune homme parachuté de Clermont-Ferrand, donc ce n’est même pas quelqu’un d’ici qui va guider la liste, c’est quelqu’un qui vient de l’extérieur. C’est vous dire que, ici, ce foisonnement du FN sur des scores beaucoup plus élargis n’a aucun effet sur la politique locale.

Pourtant, le Rn a fait un carton lors des dernières élections..

Je trouve sur ce coup là ce Monsieur (de droite, alors forcément.. l’extrême droite, ce n’est peut-être pas trop un problème pour lui…) bien superficiel sur un sujet qui selon moi relève pourtant d’une préoccupation démocratique, tant l’extrême droite et ses idées m’apparaissent comme un poison fortement toxique, qui mine toute notre société. Bref, passons… Car quand on voit le candidat, on comprend mieux…. « Le candidat en question, le voilà, un jeune rugbyman auvergnat de 20 ans.  » :

A la première question qu’on lui pose, qui est plutôt une observation (« vous êtes un parachuté, ici, à Port-La-Nouvelle »), il répond du tac au tac, sanguin :

« un parachuté ? A Port-La-Nouvelle, je ne suis pas un migrant, hein, je suis français, Port-La-Nouvelle ça m’appartient, moi j’aime Port-La-Nouvelle, je viens à Port-La-Nouvelle depuis que je suis tout petit, donc pourquoi la liste serait pas pour un parachuté comme moi. Moi je suis le sauveur de Port-La-Nouvelle… « .

Tout un programme, sans doute…

Sans commentaire.

(1) on voit en passant que la ripolinisation du RN et de ses effets escomptés en termes de pure com n’a pas véritablement fonctionné dans le grand public, et même chez les élus… 🙂

.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.