le #RN étranglé financièrement… jusqu'au point de non-retour ? Si seulement !

Les déboires financiers en cours de judiciarisation du parti d’extrême-droite ne cessent de s’accumuler, ces dernières années… Des emplois fictifs au parlement européen en passant par les affaires de la Gud Connexion, Riwal, Jeanne, les kits de campagne et tutti quanti, cela en fait objectivement l’un des plus poursuivis de fRance, et pour cause… Une telle concentration de corruption laisse songeur.

Mais ces affaires sont en train de prendre une tournure encore plus aiguë avec l’actualité récente, compte-tenu de l’état d’endettement et d’étranglement financier qui est celui de ce parti, qui doit aller chercher ses moyens d’existence en grande partie à l’étranger, un comble pour un parti aussi xénophobe et raciste envers les arabes, par exemple, au hasard… Pourtant, visiblement pas jusqu’à cracher sur leur argent !

Mais à quel niveau exact l’est-il vraiment, étranglé financièrement ? Jusqu’au point de non-retour ? C’est tout le mal qu’on leur souhaite, compte-tenu de leur particulière toxicité collective, sociale et sociétale. Puisque la bataille des idées humanistes n’a pas réussi à faire mettre un genou à terre à l’hydre raciste et xénophobe, les vertus du raisonnement et du débat argumenté étant impropres à combattre leurs obsessions personnelles et un imaginaire vicié, peuplé de créatures grand-remplacistes, peut-être que le nerf de leur guerre, l’argent, qui viendrait enfin à leur manquer, les ferait-il enfin flancher ? J’en rêve…

C’est en tous cas une hypothèse que l’actualité me permet d’effleurer, par le biais de deux affaires concomitantes. D’une part, la demande du fondateur de leur parti, JM Le Pen, qui veut absolument être remboursé de son prêt de 4.2 millions d’euros. Et en dernier lieu, cette demande de la justice russe saisie par une obscure société, Aviazapchast, laquelle est la dernière d’une longue liste de sociétés qui ont procédé à un rachat de crédits, à se manifester, mais cette fois directement en justice. Le RN avait en effet jusqu’à septembre dernier pour rembourser son emprunt, mais il ne l’a pas fait. Cette société russe réclame au parti d’extrême droite le remboursement d’un prêt de 11 millions de dollars, correspondant au prêt initial de 9,4 millions d’euros contracté par le FN/RN auprès d’une banque tchéco-russe en 2014.

Hé hé…. ça sent le roussi pour les fachos… Ce qui est encore plus intéressant, c’est que selon certains avis autorisés, cela pourrait correspondre à une demande des autorités russes (de Poutine Himself ?) par le biais de cette société :

Les informations relatives à ce dossier sont visibles ici in english, gratuitement, et là, sur Médiapart, pour les abonnés…. (dont je ne suis pas, hélas).

3 commentaires

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.