Les #giletsjaunes pourrissent par la tête. L'exemple des Vosges #antisémitisme #UPR #RN #confusionnisme

Énième épisode des taches de brun sur les gilets… jaunes. Est-ce la couleur seulement qui justifierait des rapprochements aussi hasardeux que celui-ci, plus que choquant ?

C’est Christian Leblanc sur twitter qui m’a envoyé cette publication qu’il est allé rechercher lui-même avec ses petites mains sur la page facebook des gilets jaunes des Vosges (où ladite Patricia fait en effet Führer… Quelle putréfaction !) , alors que je lui faisais part de mon intérêt pour un article de Mathilde Goanec pour Médiapart, visible ici.

L’article qu’il a eu la gentillesse de m’envoyer décrit fort bien l’ambiance qu’il peut y avoir dans les groupes de gilets jaunes, très variable selon les lieux, comme c’est le cas ici, y compris dans les limites mêmes de ce département des Vosges, qui n’a vraiment rien d’uniforme, en bien des dimensions (politique, culturelle, géographique, sociologique, historique, économique, et même dans son relief paysager).

Il détaille aussi très bien la dimension très hétérogène de ce mouvement, dans lequel on peut trouver à la fois des partisans de la France Insoumise, de DLF, de l’UPR, du RN, mais aussi d’EELV, du PCF, du NPA, ce qui rend quelque peu problématique leur accès à la politique officielle, et à la constitution de listes électorales communes, comme ils ont l’intention de le faire en cet endroit à l’occasion des prochaines échéances, les municipales. Leurs intérêts comme leurs valeurs sont en effet plus que divergentes : antagonistes.

Mais l’article se déroule également sur fond de misère sociale, insistant sur le fait qu’il y a aussi parmi eux beaucoup d’éclopés de la vie… Serait-ce une raison pour établir des parallèles plus que douteux, immondes, qui banalisent les horreurs de la Shoah, ou pour se ranger derrière une extrême-droite complotiste qui tente d’instrumentaliser et de rentabiliser leur colère ? Je ne le crois pas et, bien que pauvre et tout aussi révolté qu’eux par les injustices économiques et sociales dans ce pays, ce n’est pas la voie que j’ai choisi. Aussi, luttant de toutes mes forces contre cette peste brune là et ses idées racistes, je ne peux que relever dans ce mouvement des gilets jaunes ce qui l’entache de manière si insupportable à mes yeux.

Ainsi, on pourra sans trop d’investigations relever que la page facebook des gilets jaunes des Vosges, et celle de sa secrétaire, Patricia Führer, recèle bien des informations problématiques pour un antifasciste…

(sur Jean Lasalle, lire…)

Mais s’il n’y avait que cela, de si problématique, chez les gilets jaunes du 88… Car pour un mouvement apolitique, certains éléments d’information posent sérieusement question. Il suffit de se rendre dans leur journal, ici, pour prendre connaissance de ceci :

source

Quel bel exemple de transformation sociale et d’évolution positive que voilà, cet humaniste qu’est Ménard… et son obsession de bouter les arabes hors de fRance, jusqu’à s’en prendre, entre autres saloperies, aux gamins dans les écoles. Comme je ne peux qu’excuser certains gestes malencontreux à son endroit, tant il pourrit notre pays de ses idées exécrables. Qui conduisent inéluctablement… au pire.

Là encore, on notera que l’extrême-droite est toujours prête à instrumentaliser la colère et la misère sociale à son médiocre petit profit électoral, comme dab…

Ailleurs, sur twitter, on retrouve le même type de confusionnisme politique visant à minimiser les horreurs de la Shoah que ceux véhiculés par une Patricia au patronyme qui s’y prête tant, au début de cet article :

Un visuel que l’on retrouve également sur la page facebook des gilets jaunes vosgiens :

Ce confusionnisme culturel, politique et historique est proprement terrifiant. Il suffit d’ailleurs d’aller sous ce tweet de la Licra pour voir à quel point la banalisation du racisme et de l’antisémitisme que provoque cette image est proprement terrifiante, en lisant les commentaires… Non, la bête immonde n’est pas morte, et je lui marcherai sur la gueule, écrasant son sale museau à coups de savates jusqu’à mon dernier souffle.

source

Vous pouvez être fiers de vous, les bas de plafond. Vous voilà gravés pour la postérité sur les zinternets grâce à vos vulgaires immondices, véritables déchets idéologiques purulents.

On terminera cette séquence assez pénible pour moi je l’avoue sur cette information selon laquelle, suite à ce qui a été porté à la connaissance du grand public par l’article de Médiapart, le président de ladite association des gilets jaunes des Vosges, Grégory Brice, a démissionné.