L’agression raciste et xénophobe faite à #NousToutes (par les fachos de #Nemesis)

Quand l’extrême-droite tente de s’immiscer dans une manifestation (celle de #NousToutes, samedi, à Paris) luttant contre les violences faites aux femmes, et qu’elle essaie de récupérer la cause féministe au profit de ses immondes obsessions identitaires, tentant d’instrumentaliser assez minablement la pourtant si précieuse cause des femmes, ça donne ça : un étalage de vomi

Ici, on sait quoi penser de ce genre de  ce « féminisme » là... Bien sûr, elles ont été évacuées illico-presto, leur quart d’heure de célébrité s’étant réduit à…. trente secondes, qu’elles tentent outrancièrement de faire mousser sur le net, dans leur réseau de bas du front, aidées en cela par l’industrie des petits producteurs de haine habituels, tout en se faisant artificiellement victimiser. (Il est pourtant utile de se souvenir que, dans une situation inversée, leurs petits amis politiques ont été beaucoup moins tendres avec d’autres vraies féministes … de la première heure, elles… ).

Si l’on n’avait, par le plus grand des hasards,  aucune idée sur la nature et l’origine de ce groupuscule raciste et xénophobe là, il suffirait d’aller voir dans les publications de celle (celui ?) qui publie cela sur twitter. Il n’y a pas besoin d’une longue investigation trop poussée pour trouver assez rapidement ça  :

Comme je ne suis pas étonné… Je connais mon sujet. Tout comme sa famille, et leurs tronches. Moi aussi, j’ai une mémoire, Némésis.

Le compte Némésis relaie aussi du Adoxa infos, qui soutient leur initiative visiblement sans réserve, capture d’écran à l’appui :

On sait depuis cet article qu’il s’agit d’un site de la fachosphère récemment créé par Grégory Roose, un cadre du FN/RN ex délégué départemental du parti d’extrême-droite, très actif sur twitter… et bien connu pour les raisons que l’on sait…

ET bien sûr,  dans les publications de Némesis, l’inévitable « navire amiral de la fachosphère« , comme dit l’autre… : FDesouche

 

Et enfin (on va s’arrêter là, pour le festival de têtes de gondoles moisies, je crois que ça suffira pour illustrer l’apolitisme de ce groupe là), la cerise sur le gâteau à la merde, j’ai nommé…

… Martial Bild, sur lequel on a bien sûr un dossier ici. 

On le connait notamment pour se présenter comme journaliste,  alors que c’est surtout un militant d’extrême-droite qui ne fait que propager des fake news favorisant son idéologie suffocante sur sa web télé de la fachosphère, TVL, qui ne répugne même pas à recevoir en grande pompe, et cela à plusieurs reprises… un nazi.

J’espère que ces quelques éléments glanés sur le net vous suffiront pour vous faire une petite idée du féminisme de ces impétrantes,  nommées si sobrement… Némésis. Pas de bol : nous aussi, les antifas, nous avons une mémoire… et saurons nous en ressouvenir.

Il ne faudra pas longtemps je pense pour découvrir qui se planquait derrière les visages floutés de leur vidéo… là où celles des autres manifestantes,  elles, ne le sont pas. Une autre idée du féminisme, vraiment ? En tous cas, pas une idée très nouvelle de l’activisme fascisant.

Post-scriptum  : ‘excellent Pierre Plottu sur twitter me rappelle que…

Capture

J’avais en effet pondu un truc sur ce mouvement tout aussi dégueulasse en terme de récupération par l’extrême-droite du féminisme, 120db…