Parmi les nazis d’Iron March, un terroriste français d’extrême droite et… un poète irlandais !

 

Le journal « De Morgen » précise que « un certain nombre de nouveaux groupes néo-nazis ont émergé en établissant des contacts sur ce forum, tels que la division allemande Atomwaffen, impliquée dans huit meurtres terroristes et tentatives d’attentats. L’année dernière, un membre de la division Atomwaffen a assassiné Blaze Bernstein, un étudiant juif et homosexuel.« 

La semaine dernière, cet article nous faisait savoir qu’un mystérieux hacker avait réussi à outer un forum de nazis, dont il avait publié les noms sur la toile, et que 6 belges en faisaient partie.  je voulais en savoir plus, et notamment si des français, bien sûr,  figuraient parmi eux. Des fois qu’il y ait des noms connus, ou que d’autres souffrent d’un manque de notoriété (vous me connaissez, toujours dévolu à l’amour de son prochain… ;).

Or,  il se trouve que le hasard a bien fait les choses puisqu’un mystérieux informateur m’a envoyé ladite liste, avec leurs pseudos, noms et pedigrees sur Iron March.

Le premier n’est pas un inconnu, notamment des services de police français, puisqu’on le voit ici sur cette photo que j’avais déjà publiée sur ce blog à l’occasion d’un billet sur le terrorisme d’extrême-droite. Je l’avais déjà repéré comme militant de l’ Action française au moment du démantèlement de son réseau, que Collomb, alors ministre de l’intérieur, avait choisi de minimiser en les qualifiant de Pieds nickelés… sans savoir qu’il était…  son voisin de palier !  Il faisait pourtant partie d’un groupe de terroristes dénommé OAS, qui projetait de tuer notamment Castaner et Mélenchon, et de commettre plusieurs attentats contre des mosquées ainsi que d’autres violences diverses envers des musulmans.


Si je l’évoque de nouveau aujourd’hui, c’est qu’il se trouve qu’il fait partie des participants de ce forum nazi, Iron March, sous le pseudo de French Soldier :

Comme il me semble qu’il est en ce moment en zonzon, cette révélation d’identité ne le gênera probablement pas outre mesure. Passons. Son IP a été géolocalisée à Vitrolles, là où il a été arrêté. Des mentions de l’Oas figurent dans ses messages sur le site en question. Sa dernière connexion a eu lieu  2 jours avant son arrestation. On y trouve des éloges envers Anders Breivik. Il tenait également une page Facebook qui en faisait l’apologie. Il cherchait à se fournir en armes de guerre et a contacté un autre membre (Moonlord, un militaire serbo croate) pour acheter des armes de poing (Ak et Rpg7), et avait rendez vous  en Bosnie durant l’été suivant. Des informations qui font froid dans le dos. Un simple branquignole, pour reprendre les termes de l’ancien ministre de l’intérieur, vraiment ? Pour l’anecdote, il avait également un compte sur le réseau des bas du front boutonneux harceleurs de JVC.com ici, banni depuis (http://www.jeuxvideo.com/profil/darkrai13127?mode=infos)

Le second, plus surprenant,  c’est lui :

Il se nomme John Anthony Fingleton, il se présente comme artiste (poète) irlandais, et a vécu quelques temps à Rennes (où pointe son IP) et vit maintenant au Paraguay. Il a notamment publié ses poèmes dans plusieurs revues/journaux en France.

source [at]https://inbetweenhangovers.wordpress.com/2018/03/16/a-burial-of-tears-by-john-anthony-fingleton/

Fan de culture celtique et de Vikings, religieux tendance néo paganisme. On trouve sa trace un peu partout sur le net, comme ici, en commentaire sous une vidéo à propos de… la famille de Hitler, dont il conteste la crédibilité. What else ?!

Pour le moment, mon contact a réussi à isoler seulement ces deux personnes, mais ce n’est déjà pas si mal, non ? La liste détaillée des hackés d’Iron March est de toute façon visible ici sur Pasterbin pour que je ne sois pas le seul à bosser et prendre des risques pour peanuts, comme dab. (Dépêchez vous de l’enregistrer, elle risque fort de disparaitre assez rapidement…). Pour ma part, je vais l’étudier de plus près dès que possible.

Bien le bonjour par chez vous…