l’ADN du FN (même maquillé en #RN) visiblement difficile à effacer… #Bayonne

Et donc, peu de temps après avoir appris qu’un candidat du parti d’extrême-droite s’est présenté à l’élection municipale de 2020 en Alsace malgré son passé de nazillon impliqué dans plusieurs violentes agressions racistes, voilà qu’un autre candidat du même parti perpètre un attentat tout aussi violemment raciste, en s’en prenant à des innocents devant la mosquée de Bayonne, et il faudrait se taire sur sa dangerosité réelle, largement sous estimée et honteusement banalisée ?

Je garde à ce sujet en mémoire la longue série d’ attentats terroristes d’extrême droite à travers le monde, tout particulièrement depuis Christchurch. Voilà une bien longue et tragique chaîne idéologique aussi irresponsable que coupable, dont notre pays peut s’enorgueillir de constituer l’épicentre « intellectuel », grâce à des gens comme Renaud Camus et Zemmour.

L’épisode récent, également, de la provocation préméditée de l’immonde Odoul au Conseil régional de Bourgogne, et la énième polémique raciste qui s’en est suivie à propos du port du voile, si complaisamment partagée par les médias, m’apparait également comme n’étant pas sans rapport avec ce passage à l’acte, duquel le RN, quelles que soient ses déclarations ridicules et déplacées, ne peut s’exonérer moralement. ( Si tant est qu’il en ait une, de morale…).

Après ces différents événements, le parti lepéniste devrait avoir franchement bien du mal à nous convaincre de son changement d’ADN…

Mais… Padamalgam, hein… 😉

L’idéologie zemourienne à laquelle CNews déroule complaisamment le tapis rouge n’a en tous les cas pas fini de faire des ravages, dans ce pays gangréné…

Ironie du sort, voir le même Macron qui hier fustigeait le communautarisme nous dire condamner aujourd’hui avec « fermeté l’attaque odieuse » contre la mosquée de Bayonne, voilà qui n’est pas sans piquer un peu les yeux… On se pince pour y croire : ce type retourne-t-il sa veste toujours du bon côté ?

Il semblerait. La preuve : son hypocrisie va même jusqu’à se présenter en rempart contre ce genre d’idées… Pourtant, la réalité est tenace, qui ne fait rien que de le contredire

Post-scriptum : et comme d’habitude, le tristement prévisible membre fondateur du Printemps Républicain ne perd jamais une occasion de se faire le porte-voix de la propagande de la fachosphère, en reprenant exactement les mêmes éléments de langage… Bouvet devient vraiment une caricature de lui-même :