Ici, on fiche les musulmans (mais l’islamophobie ne serait pas un racisme).

Il semblerait que certains fonctionnaires zélés aient entendu et compris l’idiot utile des identitaires, Christophe Castaner, au pied de la lettre. Et c’est Street Press qui nous le démontre, ici.

Mais puisque cela ne dérange personne, dans ce maelstrom politique sans nom où la simple vue d’un voile hystérise le débat public…

D’ailleurs, celui-ci est devenu impossible, rendu caduc par le terrorisme, qui fait naitre tant d’amalgames et de boucs émissaires faciles. Tout un chacun semble vouloir donner raison à l’immonde crapule raciste et opportuniste par qui le scandale arrive… Jusqu’à cette majorité hypocrite (leur marque) qui se posait naguère (mais ça, c’était avant) en rempart contre l’extrême-droite… Voilà qui est bel et bien fini.

Ce sont les djihadistes radicaux, de Daesh et d’ailleurs, qui doivent bien rigoler…. Voilà un résultat qui va au delà de toutes leurs espérances. Si l’on ne sait pas ce que sont les signaux faibles sensés caractériser un terroriste potentiel, on sait par contre assez bien ce que sont les signaux forts qui permettent à coup sûr de déceler le racisme. Et en ce moment, ils sont un peu trop nombreux et omniprésents…