le #RN financé par les émirats arabes unis

L’argent étant le nerf de LEUR guerre, et par conséquent leur point névralgique le plus sensible, par lequel on pourrait espérer éventuellement faire tomber le colosse aux pieds d’argile, je me suis intéressé depuis fort longtemps aux financements de l’extrême-droite, et du FN/RN en particulier. Comme je l’écrivais ici, il s’agit d’une longue histoire de haine et de spoliations d’héritages… Mais aussi, depuis ces dernières années, un comble d’ailleurs pour le parti extrêmement nationaliste et ses militants si volontiers xénophobes, une longue histoire, plutôt complexe, de leurs emprunts étrangers, avec notamment leur si mystérieux emprunt russe... dont on se demande bien comment ils vont bien pouvoir le rembourser un jour.

Vous vous souvenez peut-être des couinements de la mégère raciste lorsque des banques françaises ont refusé de lui accorder des prêts, et pour cause : ce ne sont pas des philanthropes et la gestion du parti lepéniste est une calamité, paradoxalement, malgré leurs succès électoraux. Quand on n’est vraiment pas sûr de voir revenir son argent, je comprends qu’on se montre si prudent… A cette occasion, quelle ne fut pas ma surprise d’ailleurs de voir Mélenchon voler au secours de l’extrême-droite. Moi qui me faisait une joie de voir enfin la chute de ce parti nuisible… Mélenchon n’est vraiment pas mon ami.

je me souviens aussi, toujours à propos des finances du FN/RN, comment Marion-Anne Perrine Le Pen de son véritable état civil avait du payer de sa personne en se commettant publiquement avec ceux là mêmes qu’elle ne cesse de conspuer ici en allant faire la manche du côté des émirats arabes unis. (Mais bien sûr, n’est-ce pas, il y a certainement des musulmans plus fréquentables que d’autres… Et puis l’argent n’a pas d’odeur. Je souris…) :

Depuis, je n’avais pas eu de nouvelles de cette nouvelle source de financement si étonnante là. Aucune trace d’une éventuelle conclusion de contrat. Mais voilà que Médiapart, une fois de plus, vient combler ce manque :

J’attends la suite, et je note, en scribe consciencieux des faits et gestes de la fachosphère, en direction des générations futures… Car pour l’instant, les actuelles, hein, on ne les voit pas trop se bouger le cul sur le sujet.