Qui sont les soutiens des xénophobes de #GenerationIdentitaire ? #RN #DLF #LR

je me suis « amusé » à recenser les partis et personnalités politiques qui ont réagi à la condamnation judiciaire de Génération Identitaire, qui pour ma part m’a fait très plaisir. Il fallait bien en effet marquer un coup d’arrêt, d’une manière ou d’une autre, à l’ivresse (indécente en regard de leurs idées immondes) de leur triomphe marqué par un sentiment de toute puissance. Ce dernier, consécutif à une totale et choquante impunité, leur laissait abusivement croire que leur positionnement politique xénophobe était partagé par une large partie de la population, ce qui je l’espère n’est pas le cas… (même si je commence à nourrir de plus en plus de doutes en voyant tant de digues céder, y compris dans les mouvements dits de gauche… jusqu’à justifie l‘islamophobie).

j’ai découvert de bien sales morceaux dans cette mélasse brune malodorante… La plupart de ces réactions ne m’ont cependant pas étonné, qui viennent du principal parti d’extrême-droite français, le FN/RN, et de ses satellites (PCD, DLF). Ils avaient déjà en effet soutenu bec et ongle une autre action de Génération Identitaire, leur intrusion illégale dans les locaux de SOS Méditerranée et l’agression de son personnel. Vous trouverez la liste nominative de ces déshonorants soutiens ici.

Dans le cas présent, quant à la condamnation des militants identitarés que sont Clément Gandelin dit Galant, Romain Espino et Damien Lefèvre dit Rieu, on voit s’indigner publiquement des figures bien connues de la fachosphère :

Quand cela vient de l’extrême-droite, on n’est guère étonné.e.s… Mais dans le cas présent, cette « intruse » qui suit n’est-elle pas sensée appartenir à un parti « républicain », donc soucieux de l’ordre et du droit ? 😉 Une réaction qui démontre à quel point cette militante peut être classée à l’extrême-droite, tout comme une large proportion de son parti aux frontières idéologiques si peu étanches avec la fachosphère… comme on l’a déjà amplement démontré, dans le cas de Wauquiez… Pourquoi ne pointe-t-elle pas directement pour le parti lepéniste ?

Mais la palme de la fascisterie hexagonale revient à coup sûr au fondateur de Polèmia, ancien membre fondateur du Grece et du Club de l’Horloge, et ancien du FN et du MNR, probablement pas assez durs pour lui…

En tous cas, le RN, qui n’a pas de mots assez durs pour condamner le laxisme de la justice lorsqu’elle s’en prend à d’autres, de ceux qui constituent ses cibles habituelles, se montre étrangement tolérant envers les délits de ses propres troupes de bas du front et ses propres criminels, comme l’histoire ici l’a déjà amplement démontré… Ce parti pourra difficilement, dorénavant, renier qu’il entretient des liens étroits avec ses franges les plus radicales … Il y a maintenant matière sur ce blog, en archives, à jurisprudence en la matière… Les faits, rien que les faits. CQFD. Next.

Et comme dab, Russia Today France qui déroule le tapis rouge aux militants d’extrême-droite de ce pays, en toute complaisance…

Post-scriptum : et dire que j’ai failli oublier la pire d’entre elles, à la dangerosité idéologique internationale éminemment toxique… « Prisonniers politiques », rien que ça… Fallait oser !