l’avocat de la #fachosphère, @GWGoldnadel, ne supporte pas les @slpng_giants ? Supportons les !

Le célèbre avocat d’extrême-droite que le monde ne nous envie pas en raison de sa particulière propension à excuser l’inexcusable n’a pas de mots assez durs pour cette organisation, les Sleeping Giants, que j’ai appelée de mes vœux dans notre pays, tant son action dans son pays d’origine, les USA, me paraissait probante, efficace.  La preuve : il s’en agace, ici :

source : Figaro Vox [at]http://www.lefigaro.fr/vox/politique/goldnadel-au-sujet-d-une-nouvelle-forme-de-censure-20190815

De la censure ? Des « agresseurs de la liberté  » ? Comme il faut de perversité pour tordre à ce point les valeurs et les principes qui s’appliquent à tous…  Quelle censure ? Les sites en question sont tout à fait en droit d’émettre ce qu’ils veulent, y compris les pires dégueulasseries, comme ce Boulevard Voltaire qu’il entend défendre en premier lieu (normal : il en est l’un des contributeurs, et pas qu’un peu… ) alors même que certains de ses contenus plus que douteux n’ont franchement rien à voir avec un travail d’information, de journalisme, comme il ose le prétendre (Viiiiite, un fact-cheking de Libé !). La force des choses veut qu’ils en assument les conséquences,  y compris judiciaires (ce qui est hélas encore trop rarement le cas) et financières, voilà tout.  Et quelle liberté ? Celle de haïr ? De détester son prochain ?  De le traîner plus bas que terre en lui souhaitant les pires horreurs, comme je le constate quotidiennement en commentaires de chaque article qui provoque leur fureur rituelle, visibles sous les chiffons rouges tendus par une certaine presse putaclic complaisante, sous les mots musulman, burkini, hijab, voile, halalmosquée ? La liberté de le harceler, jusqu’à  le ou la menacer de mort, comme cela est un peu trop tristement banalisé sur les réseaux (a)sociaux ? La liberté d’interdire à tous ceux qui ne correspondent pas au canon suprémaciste et nationaliste de ces gens là (homme blanc, catholique, de droite, nationaliste) la possibilité même d’exister, ou du moins pas sur ce territoire que nous partageons pourtant, ce qui insupporte tant les fachos que je combats ici, dont Goldnadel est le défenseur ?

Si ce facho là veut parler de la liberté d’expression, ce totem que brandisse si volontiers les siens alors qu’ils seraient les premiers à la supprimer si par malheur ils parvenaient au pouvoir (on a déjà assez à faire avec Macron comme cela, merci bien…), j’ai déjà dit et écrit tout ce que j’en pensais ici. En gros, que la liberté d’expression des un.e.s s’arrête là où commence celle des autres de ne pas être inquiété.e.s de quelque manière que ce soit en raison de leur sexe, de leur origine ethnique ou géographique, de leur orientation sexuelle (entre adultes consentants, bien sûr) ou de leur religion. La liberté d’expression ne doit pas être celle de haïr et d’appeler à la haine, comme le font tous ces sites de la fachosphère que cet avocat acquis à une bien mauvaise cause prétend défendre. La plupart des contenus de ces sites – que je n’aurai de cesse de brocarder ici jusqu’à mon dernier souffle, tant ils contreviennent si frontalement à notre commune humanité  par leurs contenus grossiers, toxiques et bourrés de fakenews c’est à dire de fausses informations produites à dessein dans l’intention de nuire – sont qui plus est illicites sur le territoire national, comme Monsieur Goldnadel avocat devrait un peu plus souvent s’en souvenir … Mais il semblerait que si ledit avocat fait l’effort de prendre sa plume ou de taper sur son clavier (un peu trop rageusement : ça se voit…), malgré les contraintes d’un agenda probablement surchargé par son affairisme notoire, c’est que le petit commerce sur lequel il est assis est en train de battre de l’aile, comme j’en veux pour preuve les nombreux signes de détresse de certains sites de la fachosphère, dont leur navire amiral... Et je ne peux m’empêcher de penser que c’est grâce à l’action des géants endormis, dont je suis.

Bien sûr, rien que pour le faire chier, je tiens à sa disposition mon identité réelle, histoire de casser le dernier argument qui lui reste, celui, médiocre et rarement poussé jusqu’à son terme pragmatique, de notre légitime anonymat, protégé (et pour cause… quand on voit et sait à qui et quoi nous nous attaquons) par toutes les conventions internationales en matière de droits humains fondamentaux (voir ici).

source : figaro vox

Car si le monsieur choisit d’en sourire aussi sardoniquement, c’est que lui-même ne risque guère d’être confronté aux exactions, bien réelles celles-là, de ses semblables… Contrairement à votre humble serviteur, qui quant à lui sait de quoi il parle (et ce ne sont que quelques exemples) :

Mais plus loin dans « l’article » (ou  plutôt un pet de l’esprit de quelqu’un qui n’en a guère, si ce n’est particulièrement corrompu), on découvre quel est le vrai déplaisir de ce sombre individu. Pas tant les sleeping giants, ces précurseurs dont je me flatte d’être, qui ne font après tout qu’avertir des annonceurs de quel support médiatique douteux ils se font complices et co-responsables en terme de propagations d’idées vomitives, le plus souvent sans le savoir, par la grâce des aléas algorithmiques, mais aussi et surtout la loi Avia. Un projet de loi  à propos duquel il suffira aux lecteurs/trices de se rendre sur un moteur de recherche sur internet pour voir qui, précisément, y est le plus opposé… Instructif. Certains des sites auxquels Goldnadel collabore sont en effet en première ligne… CQFD. Des intérêts réciproques bien compris, assurément. L’industrie des petits producteurs de haine raciste dans ce pays se porte bien, visiblement. Grâce à elle, ledit avocat de la fachosphère (et de l’immonde Ulcan, soit dit en passant)  a d’ailleurs étoffé son petit camp idéologique détestable d’un petit nouveau,  Goldnadel TV, ce qui est pourtant passé inaperçu dans le Landerneau médiatique mainstream. Manquait plus que ça… Les titres parlent d’eux-mêmes, dont certains particulièrement ignobles à mes yeux. Les miens seuls ? On comprend de fait que les sleeping giants ou la loi Avia, cela contrarie quelque peu ses petits intérêts, et pas seulement idéologiques !

J’ai décrit ici le 24 juin l’appréhension que m’inspire cette loi Avia qui me paraît destinée, au-delà de son noble projet affiché de lutter contre la haine électronique, à vouloir réduire l’expression de la pensée dérangeant l’idéologie multiculturaliste encore en majesté médiatique. (source : Figaro Vox).

Nous y voilà… Bien qu’elle me sembla aller dans le bon sens, je ne suis pourtant pas très convaincu de l’efficacité de la loi en question, en regard de certains exemples très concrets… Monsieur Goldnadel voudrait-il donc protéger à ce point la liberté d’expression du nazi Le Lay ? (Voilà qui serait proprement stupéfiant, en vertu de ses propres combats personnels…).  Tremblez, vermines racistes, qui que vous soyez, quel que soit votre camp, et votre fonction. Cela m’est une grande joie, de vous voir ainsi vous agiter et tempêter. Employez tant que vous voulez les arguments les lus éculés qui soient… Nul n’est dupe. Chacun son camp, nous avons choisi le nôtre.

Quand à l’antienne du « politiquement correct » et de la soi-disant suprématie médiatique des « multi-culti« , va falloir trouver autre chose si vous voulez, médiocres réacs de bas étage,  ne pas paraître dépassés par les événements. Car si j’en juge par ce que je vois, entends et lis, voilà qui ne m’apparait pas très clairement pertinent comme indice  bien affirmé de ségrégation idéologique…  La facilité avec laquelle les tenants de votre camp raciste sont si omniprésents dans les médias, et sont si obstinément invités – à mon grand dam – sur tant et trop de plateaux de télé, et de radios, dans les journaux, vient clairement infirmer ce propos. J’en veux pour preuve l’aura insolente et désastreuse d’un Zemmour,  pour seul exemple concret de ces grands piliers de la petite industrie de la haine dans ce pays, qui se porte un peu trop à merveille. Des intérêts convergents auxquels tes honoraires et tes cachets rendent grâce si régulièrement, en dépit de toute morale.

Qu’on me permette pour une fois ici de ne point m’en affranchir, de cette morale commune, tout libertaire que je suis. Marre du politiquement correct de ce pays, un peu trop partagé impunément,  qui consiste à cracher systématiquement sur les arabes sans le dire aussi clairement.  Marre de votre hypocrisie sirupeuse. Marre de faux semblants. Marre de vos périphrases et de vos précautions oratoires. C’est assez. Faut que ça cesse. Vive les sleeping giants, et gloire à toutes celles et ceux qui comme nous se dressent contre la bête immonde. Ils/elles sont encore trop peu nombreux, IRL.

Pour soutenir les géants « endormis » (ma non tropo),  c’est par ici. Suivez le guide…

Leur compte twitter

Leur site dédié

Leur compte facebook

… et également présents sur YouTube

Si après tout ça, vous voulez nous rejoindre,  C’est par ici :

Les annonceurs dont les pubs apparaissent sur les sites extrémistes participent involontairement à leur financement.

Alertons-les !

FAQ: tinyurl.com/y8ys6wgx

CONFIRMÉS: tinyurl.com/y8u83ttg

TUTO ANNONCEURS: bit.ly/2nssAhJ

FACEBOOK: bit.ly/2q968aT

Do1v7N9XUAAgF6p

  1. Post-scriptum : Valeurs « actuelles » (rires) s’y met aussi. Comme je ne suis pas étonné, en considération de leurs multiples Unes racistes et xénophobes, et de leurs nombreuses condamnations pour incitation à la haine raciale. Et s’il n’y avait que ça…   Tremblez, vermines racistes !
Capture.PNG

source : Valeurs actuelles[at]https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/sleeping-giants-les-vigies-20-de-la-bien-pensance-109923