en #Ukraine, il est interdit d’appeler un chat un chat… #C14 : #NONazis !

En Ukraine, il est interdit d’appeler un chat un chat, et un nazi, ce qu’il est. Jugez vous-mêmes : alors que des membres du groupe C14 (appelé également Sich) ont pourtant « ouvertement exprimé leurs opinions néo-nazies et attaqué des militantes des droits des femmes, des activistes LGBTI et des familles roms,  attaqué un camp de Roms à Kiev, incendié les tentes et chassé leurs occupants, notamment des femmes et des enfants », […] « Un tribunal de Kiev a statué en faveur d’un groupe nationaliste d’extrême droite ukrainien, le C14, dans une action en diffamation contre la chaîne de télévision Internet Hromadske.TV, après que le journal eut publié un tweet qui faisait de C14 un groupe « néo-nazi ». » (source)

Non, non, ils ne sont pas du tout, du tout nazis, même pas néos… En effet, leur Furher, Yevhen Karas, a juste fait savoir publiquement  qu‘ils s’en prenaient seulement à  « des groupes ethniques non ukrainiens qui contrôlaient les forces politiques et économiques de l’Ukraine », en précisant lesquels :   les Russes, les Juifs et les Polonais) [1].  

Le politologue allemand Andreas Umland a quant à lui affirmé (également en mai 2018) que le C14 « pourrait être qualifié de néonazi. » (source)

De là à penser, devant un tel déni de réalité, que le juge en question à quelques affinités idéologiques avec cette gangrène idéologique là…