with @realDonaldTrump, how to make América worse again…

Chez moi, renvoyer quelqu’un.e à ses origines, cela porte un nom…

Capture.PNG
source

C’est pourtant bien ce qu’à osé commettre publiquement celui que les américains qui votent ont choisi pour les représenter, assurément le pire d’entre eux, d’une grossièreté, d’une bêtise et d’une inculture sans égales.

Capture
source

C’est exactement le genre de propos que tiennent les mêmes bas de plafond qui sévissent sur nos réseaux (a) sociaux, en prétendant renvoyer les migrants et réfugié(e)s dans leurs pays en guerre, pour les reconstruire. Même merde xénophobe. Même racisme.

Donc, chez moi, même traitement, même punition. Celui qui s’était déjà hautement distingué en parlant de «  pays de merde  » sera donc gravé ici pour son ignoble postérité.

Nota bene : réponse de la bergère au berger (c’était l’une des élues démocrates visée par Trump ):

Capture.PNG
Et toc, pan dans les dents.

3 réflexions sur “with @realDonaldTrump, how to make América worse again…

  1. Ce n’est pas exactement de la xénophobie, c’est du racisme, tout simplement. Et c’est ce que tous ceux qui ont répondu à Trump ont souligné (le représentant Ted Lieu l’a appelé « racist ass », Nancy Pelosi a souligné que Trump confirmait que son make « America great again » ne voulait rien dire d’autre que « Make America white again »…). On remarque que des quatre femmes attaquées, trois sont Américaines de naissance, nées aux USA. Et on remarque ironiquement que des trois épouses de Trump, deux étaient des immigrantes illégales, venant de pays considérés comme pourris à l’époque, Tchécoslovaquie et Yougoslavie, et que l’une au moins a fait venir toute sa famille par « chain migration », regroupement familial, que cet animal veut supprimer. Mais bien sûr, elles ne sont ni Noires, ni Arabes, ni musulmanes, ce sont des Européennes blanches, et ça fait sans doute toute la différence pour un salopard qui s’est plaint que ce ne soit pas de Norvège que viennent les immigrés (soit dit en passant, il fait une fixette sur la Norvège, on dirait).

    J'aime

Les commentaires sont fermés.