Agression terroriste d’extrême-droite du #HoPoPopCafé de #Nantes : un militaire Sentinelle et 2 fichés S. impliqués

Mais qui nous protégera de ceux sensés nous protéger ?

Comme les amis du Raaf, je découvre avec stupeur qu’un militaire de l’opération Sentinelle, chargé donc de nous protéger contre le terrorisme, est impliqué lui-même dans une action à caractère terroriste, étant démontré factuellement que dans cette affaire (voir archives HopoPop Café), il s’agissait bel et bien d’une véritable opération commando, préméditée par des militants d’extrême-droite aguerris, dont certains étaient fichés S. …

 

Voilà  qui confirme ma ligne de rédaction selon laquelle les forces dites de l’ordre dans ce pays sont vérolées par des militants d’extrême-droite, et que cela n’est pas sans danger pour la sécurité personnelle de celles et ceux qui combattent leurs idées insupportables… Cela nous est une fois de plus confirmé par cette agression publique spectaculaire à Nantes. Il y en a eu d’autres… De même, des projets d’attentats terroristes d’extrême-droite, dans lesquels on retrouve quasi systématiquement des militaires, des gendarmes, des CRS…

La participation à des actions violentes, à visée terroriste, dans le but d’intimider par la violence leurs adversaires les plus acharnés,  comme cela était le cas ici,  quand il s’agit de membres de forces de l’ordre, quelles qu’elles soient (gendarmerie, Police nationale ou municipale, armée) devrait être considérée et jugée comme une circonstance aggravante. Ne devraient-ils pas en outre être expulsés de leurs corps d’appartenance, comme tout autre élément des forces de l’ordre radicalisé ?

Mais…. #Acab quoi…. Vu qu’ils se protègent les uns les autres de leurs propres turpitudes, tant ils ont en commun d’être soumis aux mêmes thèses… Rien à en attendre.

Addendum : On apprend également ici que des membres de l’Action Française (qui s’en défend, bien sûr…) ainsi que deux étudiants de la boîte à fachos qu’est l’ICES ont également participé à cette agression à caractère terroriste.