#Nantes : agression d’antifas : les terroristes du Gud sévissent encore…

Et donc, ce seraient nous les « violents »…. On me signale pourtant dans l’oreillette cette aussi violente qu’insupportable et inadmissible agression dans un bar de Nantes, dont certaines mauvaises langues supposent qu’elle ne serait pas sans rapport avec celle du Chaffaut, en mai 2017, qui avait envoyé l’infortuné Erwan, que ces bas de plafond ivres de sang avaient agressé pour suspicion d’antifascisme,  dans le coma… et handicapé à vie.