L’Etat français condamné pour abus d’assignation à résidence

Vous me voyez ravi de ce jugement qui démontre à quel point certains juges ont usé et abusé de la mesure restrictive des libertés fondamentales qu’est l’assignation à résidence, comme nous le dénoncions alors…

 

Nous avions déjà pointé cet excès sécuritaire anti-démocratique qui avait notamment privé de la liberté de circuler plusieurs journalistes indépendants ainsi que des militants écologistes pendant la cop21. Ravi de constater que l’Etat n’est pas a dessus des loi… qu’il promulgue pourtant lui-même. Mais qu’il viole constamment, en ce domaine comme en d’autres… (Suivez mon regard vers l’actu du jour 😉