de #LR au #Medef… Le danger Marion Maréchal (nous voilà) (Le Pen) se précise

Le rapprochement des droites jusqu’en leur extrême n’a jamais été aussi proche, tant leurs idées sont devenues similaires sur certains sujets comme l’immigration. Aussi, ce prolongement n’est pas vraiment étonnant, mais les risques sont bien réels. Car la nièce m’apparait beaucoup plus dangereuse que la tante. Et  Marion Maréchal (nous voilà) le Pen par ci, Marion Maréchal Pétain Le Pen par là…  La fine fleur de la fachosphère est dorénavant devenue carrément fréquentable, sans honte aucune, tant auprès de LR, qui a déjà annoncé que les députés de leur parti qui ont rencontré la madone brune de l’Issep ¹ ne seront pas exclus de LR, qu’auprès du Medef, qui la recevra également en ses salons cossus fin Aout. Tant de banalisation du mal me laisse sans voix. J’ai de plus en plus honte de ce pays qui me sort par les trous de nez à ainsi fricoter avec la frange politique la plus détestable de ce pays, à l’exacte conjonction des catholiques intégristes au positionnement préhistorique et de l’extrême-droite fasciste.  Car je connais bien mon sujet, et je sais bien de quoi cette petite peste brune est réellement le nom. Et ce n’est certainement pas celui du progressisme ni d’une évolution sociétale favorable à tous, et notamment aux minorités, comme aux plus démunis. Ce pays sent la merde de plus en plus fort.

Post-scriptum : sous la pression médiatique et l’indignation générale, à mon sens si légitime (l’argument selon lequel le Medef invitait les représentants de toutes les sensibilités politiques ne tenait pas, Marion Maréchal le Pen n’étant la représentante légitime d’aucune), le Medef a renoncé à inviter l’impétrante fasciste en ces termes :

 

‘L’interprétation politique qui en est faite ?  » Comme vous y aller, Monsieur… Ces gens là ne se remettent ils donc jamais en question ? Avec eux, la vie est simple : c’est toujours la faute des autres. Pourtant, de ce que j’en sais, même en interne, cela ruait dans les brancards… Même l’ancienne présidente du Medef, Laurence Parisot, s’en est émue, c’est dire…

¹ Issep dont il n’est pas inutile de rappeler que l’une des « promotions » n’a pas hésité à hisser le drapeau brun de l’antisémitisme