Et si nous dessinions un mouvement massif d’ objection de conscience contre le #SNU ? Vive l’ #insoumission ! (la vraie)

.

 

La Macronie ressemble de plus en plus, en bien des aspects, à l’œuvre de la secte d’un grand gourou indétrônable, incritiquable,  et parfait en tous points, malgré ses nombreuses exactions envers un peuple en butte à ses caprices aussi ridicules qu’inégalitaires. Aussi, l’illustration ci-dessus, qui fait un parallèle esthétique entre une photo du premier opus du SNU, qui   se voulait exemplaire (spoiler ; c’est raté),   sous l’égide de l’ineffable Attal (surnommé la voix de son mètre), et une séquence du film La vague, est on ne peut plus judicieuse. Surtout quand on prend en considération l’incroyable déni de ce gouvernement à propos des innombrables violences policières qui n’existeraient pas selon les propos mêmes de  la cheffe d’une IGPN … sensée précisément enquêter, si possible objectivement avec méthode et distance, impartialité donc, sur le sujet…  Cherchez l’erreur.

Sur ce même registre d’un storytelling caricatural à la sauce cousue de fils blancs de la République En marche (le doigt sur la couture du pantalon ?),  émaillée d’éléments de langage stéréotypés relevant de leur langue de bois si caractéristique de leur mouvement si peu populaire (la nov langue macroniste,  qu’on croirait tout droit sortie du meilleur des mondes d’Orwel),    on assiste en ce moment, sur les réseaux sociaux, à une incroyable propagande gouvernementale... Pourtant, le SNU,  c’était prévu. je m’étais déjà élevé contre en son temps, au moment de l’annonce de cette mesure à mes yeux (les miens seuls ? je en crois pas) totalement rétrograde. Et dire que nos glorieux aînés,  bardés de leur fière (et bien réelle, elle)  insoumission ont milité pour la disparition du service militaire, cette corvée, cet impôt sur la jeunesse, dont nous étions enfin débarrassés… Tout ça pour qu’une bande de trouducs  de technocrates mélancoliques des soirées de chambrée à se tripoter la nouille en se saoulant la gueule décident de remettre cette corvée au goût du jour, histoire de vanter les mérites de la guerre faite aux autres qu’est l’attachement à la patrie, cette chimère nationaliste… Comme disait l’autre (je ne sais plus qui sur twitter

 » Exaltation de la patrie et des guerres faites en son nom, vénération du drapeau, utilisation accrue de l’appareil répressif, législatif affaibli, les enfants en uniforme. Tout cela est d’une ébouriffante modernité. »

source (NON, tu n’es pas le seul… 😉

Mettre en  ordre  et au pas des corps jeunes et des esprits (un peu trop libres à leur goût)  au garde à vous, afin de les rendre un peu plus compatibles avec l’esprit de la start up nation, tel est leur projet…    » Ce sale petit besoin de soumettre pour se rassurer », disait un autre. En effet. Une autre caractéristique du macronisme, qui n’est qu’un proto-fascisme.

De plus, se parer des oripeaux de la modernité et du citoyennisme (cette vieille lune qui charrie tant de résidus toxiques…) en brandissant comme un étendard cette farce qui va nous coûter la bagatelle d’1,5 milliards d’euros en temps plein, voilà qui nous interdit d’autres initiatives plus heureuses et urgentes.  Voilà qui est également assimiler toute notre  jeunesse à une rangée  de robots uniformisés,  au moment même où elle porte d’autres combats plus salutaires, en se mobilisant pour la planète, pour les élèves sans papiers, l’intégration des migrants, contre parcours sup etc etc. Bref, qui rêve d’autre chose que ce que nous impose le macronisme,  ce crétinisme libéral pur jus qui se voudrait apolitique mais qui apparait pourtant de plus en plus clairement pour ce qu’il est : bien de droite, et bien réac encore, qui plus est.

Mais déjà, ça commence bien, leur premier baptême militaire, à ces gentils petits volontaires qui croyaient se rendre en villégiature au club méd de tonton Macron…

..

Et s’il n’y avait que ça… Ce que l’on craignait, un embrigadement doctrinal à base de  roman national, ce rétrécissement rétrograde et mensonger de l’Histoire,  est en train d’advenir, avec la bénédiction de ceux qui s ‘étaient déjà employés en haut lieu à enjoliver la mémoire de celui qui aurait du rester dans les oubliettes de l’Histoire comme l’artisan de la collaboration avec les nazis

Et ce n’est pas fini…  On a encore le temps de découvrir bien d’autres dérapages et détours de ce projet réactionnaire là. Mais déjà, des voix autres que la mienne réclament un droit à l’objection de conscience… Et comme ils ont raison. je ne saurais que les approuver, et rêver de les voir se généraliser, prendre de l’ampleur, faire masse :

Alors, c’est où la pétition, le référendum d’initiative populaire, pour s’opposer à cette mesure rétrograde, militariste, uniformisante et inutile ? Je demande, juste. Mais déjà, il y a au moins le thread d’Adèle, qui dessine un chemin…. Merci à elle. C’est ici.

Nota bene : et dire que de soi-disant insoumis, ces tartuffes se prêtent à cette tartarinade là… Des confus, vous dis-je. Et ce n’est pas fini. Déjà, des voix s’élèvent sur les réseaux sociaux poru prétendre que nous aurions, nous autres, gauchos, détourner les propos de leur valeureux guerrier… je m’esclaffe. Nul ne devrait être dupe. Les écrits restent… merci pour votre attention.