Les fachos tirent toujours dans le dos. Soutien à Yannis Youlountas.

Je ne pouvais pas ne pas publier de billet d’humeur sur le sujet. Cette histoire me touche personnellement. Je ne suis pourtant qu’un anonyme qui a eu la chance de rencontrer Yannis au cours de l’une des conférences de promotion de son film,   « l’Amour et la Révolution ». C’est ce documentaire, précisément, qui m’a fait appréhender plus précisément l’action exaltante de Rouvikonas. Grâce à lui, j’ai une vision plus ouverte, (moins auto-centrée sur notre seule famille anar/libertaire),  de l’antifascisme, ou plutôt de l’action antiraciste en général, qui nécessite l’apport de tous, au-delà des clivages partisans habituels. Sans quoi, nous manquerions singulièrement de main d’œuvre et de force de frappe pour des opérations d’envergure… face à des gens qui eux n’ont pas froid aux yeux, et ne répugnent que rarement à la violence physique. La triste démonstration nous en est faite ici par cette information de sa compagne, Maud :

L’occasion de rappeler,  face à nos détracteurs habituels (non seulement fascistes et identitaires de tous poils, mais également les politiquement corrects des partis de gouvernement, y compris à gauche),   que notre combat politique, nous le payons parfois au prix fort, de notre propre intégrité physique, comme Yannis au Pirée. ç’aurait pu être ailleurs, j’en sais quelque chose…

Force et courage à toi, Yannis, prompt rétablissement selon la formule, et mes pensées également à tes proches.

j’ose espérer que cette attaque de lâches, en bande, à trois contre un, ne demeurera pas impunie…

Tiens nous au courant, comme dab.