#Fachosphère : @le_Parisien a-t-il une déontologie ? La suite au prochain épisode…

Appâté par ce titre qui me donnait à voir quelque chose que je ne saurais déjà (puisqu’on vous dit que c’est écrit dessus, comme le Port-Salut : « exclusif » !)je me suis donc empressé de lire ce papier en long en large et en travers… Déception. D’autant plus que je voulais clore une série d’articles sur ce sujet, que j’ai suivi depuis la création de cette commission dont les travaux, vous vous en doutez bien, ne sont pas anodins en regard de la vocation de ce blog. Or, les auteurs de ce papier, Jean-Michel Décugis et Eric Pelletier (dont je n’ai jamais entendu parler) prétendent avoir eu accès au rapport de ladite commission :

 

J’ai donc voulu m’en rendre compte par moi-même, n’ayant pas pour habitude de confier ma lecture de documents originaux, surtout aussi importants que celui-ci à mes yeux, à des tiers, dont le positionnement politique personnel tout comme la maitrise dudit sujet ne me sont pas connus, ce qui me fait toujours craindre le pire, à défaut d’être surpris par le meilleur… Tel n’est pas le cas ici. Les auteurs se targuent en effet de la légitimité dudit rapport de la commission d’enquête parlementaire. Or, quand j’ai voulu y accéder, en cliquant sur l’onglet dédié ci-dessus, (« rapport d’enquête »), je me suis ensuite retrouvé confronté à ceci :

Loin de me dégonfler, j’ai donc interrogé ledit webmestre. Et voici sa réponse :

 

Aussi, je m’interroge… Les auteurs auraient-ils pondu un papier se prévalant de cette légitimité là sans avoir attendu la fin des travaux de la commission ? voilà qui serait pour le moins singulier… Ou auraient-ils eu accès à un document non définitif, pas encore porté à la connaissance du grand public, ce qui serait à mon sens également problématique en termes de conscience professionnelle ? J’avoue que ma curiosité est piquée au vif, là. Aussi ai-je posé la question à l’un des auteurs… J’attends. Sans guère d’illusion. Mais on ne sait jamais… Si vous les connaissez, faites passer mon humble supplique. Merci.