4835 nazillons français sont allés voter #européennes2019 #DissidenceFrançaise

On a beaucoup parlé de la liste à rebondissements de Renaud Camus, l’idéologue du grand remplacement, la ligne claire… tellement claire, qu’on y dénombrait au moins deux co-listières admiratrices du nazisme.

Il est pourtant fort probable que suite au désistement de dernière minute de Renaud Camus, nombre de ses suivistes se soient reportés sur une liste cousine en idéologie raciste et suprémaciste, celle pudiquement baptisée  » La reconquête. »

Vous ne savez probablement pas (veinard.e.s que vous êtes !) qui se cache derrière cette appellation qui aurait pu être, éventuellement, quand on ne sait pas,  joyeusement subversive : la Dissidence française. Pourtant, ils se sont eux aussi présentés à l’élection européenne de dimanche dernier (voir tous mes articles ici), derrière leur petit führer, Vincent Vauclin, encore visible ici dans leur vidéo de propagande asseptisée,  histoire de faire sérieux et présentable… ce qui ne saurait faire illusion au vu de l’utilisation de certains concepts complotistes racistes foireux :

Grâce à nos amis de la Rotative, on peut reconnaître aisément les militants au front bas de la dissidence française dans la rue par leurs signes distinctifs (et au moins par la photo d’une partie d’entre eux), c’est toujours bon à savoir (voir ici).

Leur logo est le suivant :

Il est généralement assorti sur leurs stickers et tracts de propagande de devises et de slogans sur le registre FAF (la France Aux Français, ce que je nomme par chez moi la tribu très primaire des Onéchénous)  typiques de leur idéologie identitaire :

 

 

Pourtant, ils ont choisi un symbole à priori plus innocent pour leur campagne européenne :

Un oiseau ? Oui, mais lequel ? Une colombe ? NON : un aigle, symbole entre autres de l’Allemagne nazie. Un hasard, sans doutes…

Leur clip de campagne a même  été diffusé (une honte absolue  à mes yeux) sur France 2, France 3, France Ô, France 24, France Inter, France Info et RFI. Tout ce qu’ils voulaient, c’était être visibles. Ils ont gagné, sur le dos du contribuable.

On dit merci le service public.

Car quand on connait comme moi leurs idées et leur programme, on est fort loin de l’image léchée du clip de propagande, qui comporte déjà bien assez de reférences racistes, islamophobes et xénophobes, ultra-nationalistes à mes yeux. Ce n’est pas moi qui le dit mais eux, dans leur programme, en reprenant le même concept que leur homologue en idéologie infâmante, Renaud Camus, duquel ils sont très proches, et qui a servi de moteur d’impulsion au terroriste d’extrême-droite de Christchurch notamment, la « remigration » … pour ne pas employer un mot correspondant davantage à leur idéologie répugnante, la déportation :

..

Bien sûr, j’ai scruté attentivement la liste des candidats. Sans suprise, comme déjà signalé précédemment on y retrouve d’ailleurs la petite amie de l’un des assassins de Clément Méric, Lydia Fonseca (voir ici), en 56 ème position. J’ai soigneusement conservé leur nom ici, De plus, j’ai enregistré une alerte internet pour chacun d’entre eux,  afin d’en garder la trace ignominieuse, au cas où. (ici, je n’ai mis en tags que les 5 premiers de la liste… la flemme). Fort probable en effet que vu leur idéologie pourrie, ielles refassent parler d’elleux dans une autre rubrique, genre fait divers et agressions racistes, ou pour des délits de droit commun, comme dab…

La liste de ces nazillons là, la voici, simplement disponible sur le site du gouvernement dans la partie dédiée à cette élection. Faites passer… et vérifiez qu’il n’y a pas votre voisin.e ! Franchement, avec des idées pareilles, ça craint…