les coulisses du #souverainisme sentent la merde raciste #UNC

Hé oui, Isabelle (qui se reconnaîtra), dire qu’on a failli passer à côté de ça… 😉

(Le coq sur le tas de fumiers n’ a jamais été aussi concrètement illustré… 😉  )

Question :  qu’est-ce qui peut réunir sur une même scène, entre autres personnalités (un peu) connues,  Dominique Jamet, ex-DLF (le parti de N. Dupont-Aignan) et fondateur du site raciste Boulevard Voltaire, Djordge Kuzmanovic, ex LFI qu’on ne présente plus ici pour ses envolées lyriques patriotardes et ses couplets ambigus sur l’immigration, Florian Philippot,  qui après avoir quitté le FN/RN voudrait se refaire une virginité avec son nouveau vieux parti qui ne fait guère recette, alors qu’il a partagé les thèses racistes et xénophobes de l’extrême droite auquel son parti à mon sens appartient toujours,  Julien Aubert député LR du Vaucluse et proche des idées de Wauquiez (tout est dit…),  Cheminade, le grand gourou de la secte(classée comme telle par la Mivilude et l’UNADFI, voir ici)  Solidarité et progrès, aux nombreux partisans antisémites ?

Réponse : déjà donnée plus haut, ce mouvement clandestin (dont le président est le puant Jamet), qui croyait échapper à la vigilance de nos amis antifascistes… C’est l’ami de la combine à Nanar qui nous fournit l’info, avec un lien gratuit vers la vidéo qui démontre ce que j’avance, ici.


Décidément, le souverainisme et l’antifascisme, c’est de plus en plus incompatible, preuves à l’appui. Et dire qu’encore hier, quelqu’un me soutenait qu’il fallait arrêter de dire que Kuzmanovic était un rouge/brun… Voilà qui n’en finit pas de me convaincre… du contraire, surtout après l’épisode Kotarac.  Normal, le souverainisme, via le nationalisme,  est tellement compatible avec l’extrême-droite…