agression de militantes féministes au cirque des zids #LaBarbe

Déjà, la présence d’un ministre dans une petite sauterie d’identitaires organisée par un torchon condamné à plusieurs reprises pour incitation à la haine raciale et religieuse, voilà qui est plus que discutable. Jamais je n’aurais imaginé que pareille saloperie puisse se passer dans ce pays. Les digues sont vraiment rompues à ce que je vois…  Voir poser un ministre, et non des moindres, dans un Cirque aux côtés des petits amis de Marion-Maréchal Le Pen,  avec pour animatrice de soirée mondaine une petite peste brune à la confluence de l’éco-système fasciste hexagonal, voilà qui ne peut que susciter  ma consternation, ma révolte, et mon indignation… et, pourquoi pas,  mon envie de donner des mandales dans la tronche à tout ce qui remue du côté de ce parti de plus en plus immonde et insupportable à mes yeux, qui foule au pied toutes mes valeurs, et chaque jour un peu plus que la veille…

Si l’on voulait entretenir le fonds de commerce des petits producteurs de haine, qui se porte un peu trop bien dans ce pays, on ne ferait pas mieux.

Quand de surcroît ce ministre appartient à un mouvement qui se positionne en adversaire et prétend faire barrage à l’extrême-droite, bien que l’on sache quoi penser de cette escroquerie là, voilà qui est encore plus problématique.

Mais si pour couronner ce gâteau tout moisi par une cerise qui est encore plus pourrie, on ajoute à ce tableau déjà bien assez insupportable comme cela  une agression envers des femmes, (des militantes du collectif La Barbe, dont je suis les exploits depuis ceci) en plein public, et que celui-ci s’en réjouisse, voilà qui devient particulièrement ignoble. Je serais curieux de savoir ce qu’en pense la prétendue défenseuse des droits des femmes au sein du gouvernement (bien que l’on sache quoi penser de cette fable là aussi), Marlène Schiappa. Et comme Claire sur twitter, je pose donc la question :


Source

… Confirmation par Médiapart :

.. Et voir apparaitre dans ce cirque, stupéfait, le directeur de la rédaction de Valeurs actuelles,  Geoffroy Lejeune, pour « prêter main-forte au service d’ordre pour l’évacuer » (. « J’étais à terre. Ils étaient quatre sur moi et il s’est mis à m’attraper la jambe », précise-t-elle.), voilà qui ne peut que susciter l’indignation générale. Depuis quand, à moins d’être pétri d’une haine viscérale pour le féminisme, et pour toute opposition aux idées détestables que véhicule ce magazine, on s’abaisse à pareille violence envers des femmes, au point de mettre le nez en sang à l’une d’entre elles   ?

Mais ce n’est pas la seule mauvaise surprise que nous réserve cette petite sauterie de zids (comprendre « les identitaires ») dans laquelle certaines grandes âmes comme Le Maire ou Attali (et oui, présent aussi… Misère…) se sont vautrées. Forcément, quand on a dans l’assemblée un malfaisant comme Zemmour, il fallait inévitablement s’attendre au pire, qui est toujours certain avec lui, histoire de galvaniser ses troupes et de doper son chiffre des ventes… Un petit commerce, vous dis-je. On a ainsi pu entendre sans que quiconque ne s’en offusque, et même pas un ministre soi-disant républicain, ou un grand bienfaiteur de l’humanité  comme Attali, des choses aussi humanistes que  « dictature des droits de l’homme qui empêche de nous protéger de l’immigration » ou  » cette Europe en « peau de léopard avec des zones sous la domination de la charia  » (Zemmour). François-Xavier Bellamy, dans un registre qu’il connaît par cœur, avait une nouvelle fois déploré que  « l’Europe [ait] oublié qu’elle était une civilisation ». Chrétienne, cela va sans dire. Ce que « le deuil que nous avons vécu, l’incendie de Notre-Dame, est venu nous rappeler (…) Comme si elle venait nous [le] dire avec le sourire des bâtisseurs du Moyen-Âge ».  Ou voir que cet autre illuminé le créateur du Puy-du-Fou développe longuement sa thèse du complot américain à l’origine de l’Union européenne et s’indigne de cette Europe, devenue si méprisable que la Turquie la considère comme « une zone de dhimmitude ». Une référence au statut des dhimmis, les non musulmans en terre d’Islam.

Et encore, je ne dévoile pas la fin de l’article de Médiapart pour vous achever davantage… Combo raciste, machiste, et homophobe atteint. je n’ai plus de mots là…

NB. J’apprends après avoir écrit l’essentiel de ce billet que les organisateurs de cette petite sauterie extrêmement droitière, raciste, sexiste et anti-féministe portent plainte contre La Barbe, retournant l’argument de la violence, dont elles ont pourtant été indéniablement victimes, contre elles. Soutien total aux militantes de La Barbe.