#Soral en prison, son avocat condamné : Shèh !

La répugnance profonde que m’inspirent les ordures soraliennes n’a d’égale que mon désappointement de constater à quel point elles font sa bonne fortune, moi qui suis pauvre, mais honnête, ce qui ne paie pas. La haine de l’Autre, surtout quand il est juif, est en effet chez Soral un commerce fort lucratif.

 

Aussi, je suis ravi d’apprendre que non seulement on va l’empêcher de nuire pendant la durée de sa condamnation (si tant est qu’elle soit effective et accomplie dans sa totalité), mais également que cela va mettre un coup d’arrêt à ses immondes petites affaires si fortement toxiques.

Et comme un bonheur ne va jamais seul, je suis également particulièrement ravi d’apprendre que son ignoble avocat a lui aussi été condamné, en raison d’une plaidoirie particulièrement immonde, et insupportable, tout à fait raccord avec les idées négationnistes de Soral  :

En novembre 2017, Alain Soral avait publié sur son site les conclusions de son avocat, Damien Viguier, dans cette affaire, qui évoquaient notamment une chaussure et une perruque représentées sur le dessin condamné, « Chutzpah Hebdo ».

« Chaussure et cheveux font référence aux lieux de mémoire organisés comme des lieux de pèlerinage. On y met en scène des amoncellements de ces objets, afin de frapper les imaginations », avait notamment écrit l’avocat. « La coupe des cheveux se pratique dans tous les lieux de concentration et s’explique par l’hygiène », écrivait-il encore, citant ensuite le négationniste Robert Faurisson. S’agissant de deux autres détails du dessin, « savon et abat-jour », l’avocat a prétendu que les savons faits à partir de graisse humaine par les nazis ou les abat-jour en peau humaine n’étaient que « propagande de guerre ». (source)

Continuez donc à prendre l’un de ceux qui partagent vos idées pestilentielles comme avocat, les nazillons, juste histoire de le voir accumuler lui aussi les condamnations. Vu son niveau d’incompétence, le voir sanctionné lui aussi pour complicité, ce qui est peu banal, ne peut que me réjouir davantage…