Pour Karl Münter, comme tous les autres : Ni oubli, ni pardon #Ascq #antifa #NONazis

Capture.PNG Il se nomme Karl Münter aujourd’hui (mais  Heinz Münter à l’époque). C’est un ancien Waffen SS qui a participé, en avril 1944, à Villeneuve d’Ascq, au massacre de 86 « hommes »,  de  15 à 75 ans, froidement exécutés par les allemands.   Il justifie cela par le fait qu’ils tentaient de fuir, une preuve de culpabilité évidente selon lui,  et n’a toujours aucun regret :

Pourtant, il a pu  – une honte absolue –  totalement échapper à la justice. L’ancien SS en question a pourtant été condamné à mort avec sept autres soldats en 1949 par un tribunal militaire français. Mais parce qu’on ne peut pas être jugé deux fois pour le même crime, l’ancien SS, retrouvé en Basse Saxe, dans la petite ville de Nordstemmen, près de Hanovre aura donc échappé à la détention et à la justice demandée par les familles de victimes. (source)

Capture.PNG

 

C’est pourquoi, justement indignés par cet état de faits, des camarades antifascistes ont accroché une banderole sur la maison de Karl Münter, sur laquelle on peut lire, en allemand et en français : «  Les victimes du massacre d’Ascq ne sont pas oubliées ».  C’était  le 30 mars, «  peu avant le 75e anniversaire du Massacre d’Ascq  ».

B9719132682Z.1_20190404182318_000+G7ADAL9G6.2-0

Une vingtaine de militants de l’extrême-gauche antifasciste ont manifesté devant la maison de Karl Münter. (source)

Fier de vous, camarades antifas. Comme j’aurais aimé être des vôtres… Tout mon soutien et mes félicitations.

Ni oubli, ni pardon.

Justice pour les victimes et leur famille  !