Celui qui promettait la mort aux gauchistes est mort avant moi. Y a une justice… #crevelle #AF #antifa #LysNoir

De Rodolphe Crévelle, je ne sais pas grand chose. Je l’ai découvert à l’occasion de ce billet de Juillet 2016 dans lequel je traitais de son procès au Tribunal de Perpignan pour des publications racistes dans Le Petit Journal Catalan en août 2015. Il avait écopé en mai 2017 de 6 mois ferme et 20 000 euros d’amende. Il était présenté par l’Indépendant,  le journal du sud ouest auprès duquel  je m’étais informé pour mon premier billet,  comme l’égal en termes d’ennemis publics de la démocratie,  de Soral, de Dieudonné et d’ Ayoub. C’est dire l’importance du fasciste en question. Moi, ce que je retiens surtout  des hauts faits d’arme (rires gras cyniquement appuyés) de cet immonde personnage là, c’est qu’il mit son incontinence plumitive médiocre  – dont l’humanité souffrante se serait tellement bien passée – au service de la dégueulasserie raciste pendant toute sa vie… Les amis du pressoir se sont employés ici à dresser son pedigree « journalistique »…

Je décrivais ici dans les détails comment ce  militant de l’Action française, mouvement antisémite il est utile de le rappeler, avait réussi par je ne sais plus quelle sournoiserie propre à ce genre d’individus à abuser d’une personne âgée en trompant sa vigilance…  je n’en aurais probablement pas entendu parler s’il ne s’était agit d’ Hugues Aufray,  en l’occurrence. J’avais ensuite perdu sa trace depuis cet épisode de la vallée de la Roya où il avait réussi à imprimer un torchon merdeux empli de son racisme habituel pour tenter de combattre par sa plume trempée dans le pire des lisiers qui soit ces louables activistes qui viennent en aide aux migrants, dont Cédric Herrou, traités de tous les noms d’oiseaux et pire encore, cela va de soi…

screenshot_123.png

… J’apprends que cette plume excrémentielle, louée à bon prix par un certain nombre de candidats et d’organisations d’extrême-droite, ne tachera plus aucune feuille blanche. Comme je ne suis pas triste. Un de moins. Au suivant.

(va falloir que je bosse un peu sur Synthèse nationale, moi, d’ailleurs, comme ça, en passant… #jdçjdr)

Capture.PNG

Je serais curieux de savoir quelles autres ordures fascistes assistaient à ladite messe… Histoire de nourrir mes archives ici.

Ni oubli, ni pardon.

#antifa For ever…

( Et comme de bien entendu, les siens lui rendent hommage, et l’étirent à le rendre plus grand mort que vivant, conformément à la tradition dont les neuneus sont si férus, à l’image de ce titre des amis de Marion Maréchal nous voilà Le Pen :

Capture.PNG