Manipulation de l’info par les réseaux russes : une vérité qui dérange (avec du @vukuzman et du #RussiaToday dedans)

 

Si ça continue, il va y avoir un tel buzz autour de ce livre qu’il va se vendre comme des petits pains… Voilà qui n’était probablement pas le but recherché. Mais qu’est-ce qu’ils sont sots. Qui ? Ceux qui se sont sentis visés par le travail de Cécile Vassié au point d’engager une procédure judiciaire à mon sens abusive pour l’empêcher de divulguer certaines vérités qui les dérangent. Si l’on devait faire ça avec tous les livres qui nous emmerdent…

index

Ce livre, selon Le Monde, «  décrit les différents cercles, en France, dans lesquels les positions du Kremlin en matière de politique intérieure et de politique étrangère sont accueillies favorablement, voire relayées. S’y côtoient des représentants du monde des affaires ou de la politique, en passant par les milieux académiques ou militaires. » (source)

Dans ce réseau d’influence, on ne sera pas étonné d’y retrouver des personnalités bien connues ici pour leurs positionnements discutables, comme Kuzmanovic dont je ne présente plus ma détestation, ou Olivier Berruyer, du blog Les Crises, qui a été pris  – entre autres errements intolérables à mes yeux – la main dans le sac à relayer la propagande assadiste. Des souverainistes pur jus (plutôt brun), dont les idées nationalistes me débectent au plus haut point. Il y a donc une logique à ce qu’ils soutiennent un autre nationaliste. Qui se ressemble….

Et pour bien démontrer que les accusations de complaisance avec le régime dictatorial de Poutine sont fausses, les dits natios n’ont rien trouvé de mieux que de choisir pour la plupart,  comme avocat…. celui de Russia Today. On ne rit pas. Mékeskisoncons !

Capture.PNG

« Ces personnes ont des profils très différents, note Me Jérémie Assous, qui défend cinq des six plaignants. L’auteure ne donne aucune preuve, aucun fait qui permette de parler d’un quelconque réseauorganisé. Ce livre est une succession de propos diffamatoires qui ne visent qu’à discréditer des personnes exprimant publiquement des choix politiques qui déplaisent », déclare leur avocat, Me Jérémie Assous. (source)

Cette accusation d’absence de preuves m’apparait peu crédible, vu le profil de Cécile Vassié, que je ne connais pas, pour info.  Il s’agit d’une universitaire, professeur d’études russes et soviétiques à l’Université de Rennes-II, qui n’en est pas à son premier ouvrage, sur un champ de compétences que visiblement elle maîtrise. Ses analyses n’ont vraiment rien d’extravagant, mais apparaissent au contraire plutôt vraisemblables pour l’antifasciste que je suis…  qui ne peut se montrer insensible au thème des raisons exactes des financements russes du parti d’extrême-droite qu’est le FN/RN, que j’ai déjà traitées ici. Pas du tout le profil d’un.e journaliste avide de scoops qui voudrait se refaire une santé financière…

Voilà ce qu’elle déclare à propos de Russia today, sur France Culture, où elle m’apparait également plutôt pertinente. Ces propos recoupent plutôt mes propres observations et analyses à la fois sur le complotisme qui sévit sur les réseaux sociaux, comme sur les réseaux nationalistes et d’extrême-droite à l’œuvre dans ce pays :

La chaîne RT est « un outil de propagande de l’Etat russe »

Quel est l’intérêt pour Moscou d’avoir une chaîne de télévision en français  ?

L’intérêt du Kremlin est d’abord d’avoir un outil de propagande qui va systématiquement défendre les positions prises par le Kremlin, en France et dans d’autres pays. RT existe déjà en anglais. C’est aussi d’avoir un outil de propagande qui lui permette, parce que c’est exactement ce que l’on voit sur la chaîne RT en anglais et sur les réseaux sociaux, de fédérer toute une population française mécontente, inquiète, prête à adhérer à un certain type de discours, articulé autour d’une critique très forte des choix démocratiques français, des choix des dirigeants français et d’une sorte de conviction que les médias mentent et qu’il faut « ré informer ». D’ailleurs, le slogan choisi par RT est l’information alternative. Sous-entendu : on va vous dire ce que les autres ne disent pas.

Et voilà ce que les éditions Les petits Matins, qui ont publié le livre de Cécile Vassié ont communiqué la semaine dernière sur twitter :

En tous cas, voici une polémique qui aura un effet totalement opposé à celui voulu par  les pauvres petites victimes de la soi-disant diffamation pour des raisons d’antagonisme politique, qu’il va falloir en outre démontrer ¹. Car je vais m’empresser d’aller me procurer vite fait cet ouvrage pour savoir ce que les dits bas du front ont tant intérêt à cacher..

Le procès des plaignants se déroulait aujourd’hui et se poursuivra demain 15 mars devant la 17ème chambre correctionnelle du palais de justice de Paris. J’attends la suite avec impatience… Je vais d’ailleurs aller voir illico s’il n’y a pas ici ou là un live tweet. je vous tiens au jus.

Post-scriptum : et comme par hasard, le petit facho complotiste qui officie pour RT est l’un des premiers dans la place.  Pourquoi ne suis je pas étonné ? Parce que je le piste depuis le cercle des volontaires et info libre, en passant pas Nuit debout et la zad de NDDL… Voilà, voilà. Méfiez vous des journalistes infiltrés… Enfin, là, pour le coup, il est en terrain conquis… 😉

Capture.PNG

Nota bene : pour celleux que ça intéressent, le journaliste Antoine Hasday a publié un live-tweet de ces deux jours d’audience ici. 

Grâce à lui, on apprend que…

Capture

 

¹ va falloir en effet le prouver, cette orientation politique (macroniste ? Socialiste ? gauchiste ? On s’interroge) de l’autrice.  je n’ai pas trouvé trace de ses orientations politiques malgré mes (petites) investigations. Mais si vous avez un scoop, je suis preneur… 🙂