Ce que pense l’ #UPR des #antifas… et de la gauche en général (attention, pur bullshit inside 🤮)

Si on reconnait sa compétence antifasciste militante au niveau de haine, et donc de gêne  occasionné à l’ennemi sur le front de la fachosphère, nul doute qu’elle est ici bien présente…

Au début, je pensais à un compte parodique. En effet, tout a commencé par une immixtion de ce grossier personnage dans une conversation…  Une caricature, tant l’expression est cliché (raison pour laquelle je l’avais reprise ici, dans mon titre)  :

Capture.PNG

… mais de fil en aiguille, la couturière en question a sérieusement dérapé au fur et à mesure qu’elle déroulait son petit tapis sur twitter…  :

Mépris des jeunes et virilisme à deux balles,  si terriblement ordinaire dans la fachosphère…

Screenshot_20190306-155256

 

… Prosélytisme plutôt grossier sur l’air de la bonne parole et du droit chemin, avec le passage antisémite obligé chez ces gens là, (qui ont toujours de petites cases complotistes bien prêtes à côté d’eux pour tout expliquer, et si volontiers par un grand complot) ,  par  la mention de notre employeur et maître à tous…;), ainsi que la référence bien dégueulasse au meurtre de Clément Méric :

Screenshot_20190306-155306

… Un peu de cette grasse et  vulgaire provocation à deux balles pour troll débutant, qui tomberait dans le panneau tête baissée en s’emportant, grave erreur …

Screenshot_20190306-155445

… jusqu’à devenir carrément insultant,  à ras des pâquerettes ou du caniveau que cet odieux personnage n’aurait jamais du quitter  :

Aussi, je tenais absolument à vous faire profiter de ce petit phénomène de foire, dans ma grande magnanimité. Un condensé de toutes les conneries qu’on peut entendre, ou plutôt lire, sur les sites d’extrême droite et complotistes/confusionnistes, sur les antifas et la gauche … Pur bull shit ridicule habituel dans la fachosphère, qui justifie ce que j’ai gravé en haut de ce blog… Et dire qu’il faut que l’on supporte de tels énergumènes. On n’est vraiment pas cher payé pour. Mais que voulez vous, c’est pour la cause…

Ce diaporama nécessite JavaScript.