chez #Reverso, le #racisme, c’est la faute aux algorithmes…

Je m’étais déjà penché sur la question du webranking (en gros, la manière dont apparaissent les premiers résultats de recherche sur votre page internet) à diverses occasions. J’ai déjà traité la question des biais cognitifs qui en est à mon sens consubstantielle,  et de ce que je nommais alors les algorithmes racistes de Google, qui faisaient apparaitre des premiers résultats particulièrement choquants, comme ce célèbre « Les 10 meilleures raisons pour lesquelles l’holocauste n’a jamais eu lieu. » . Cela avait obligé l’un peu trop omnipotent et omniprésent moteur de recherche à modifier substantiellement lesdits algorithmes, afin que n’apparaissent plus, du moins dans les premiers résultats, de telles horreurs. Mais voilà qu’ayant laissé la question de côté depuis (un peu trop…)  longtemps, elle se rappelle à moi par l’intermédiaire de la question des sites de traduction. Celui incriminé dans cet article que je vous propose de lire sur le sujet, Réverso, prétend s’être penché sur la question et avoir fait le nécessaire. A vous d’en juger, moi, j’ai plus le temps, je dois me rendre dans la famille et ya d’la route. Je verrai ça plus tard. Mais je ne peux m’empêcher de penser que les algorithmes ont bon dos; Car derrière le programmateur qui les définit, il y a forcément un être humain. Et je m’interroge fortement sur l’idéologie particulièrement pourrie qui peut permettre de tels résultats absolument immondes… Et dire qu’il a fallu le simple regard indigné, à juste titre, d’un gamin de 13 ans de près de chez moi pour faire remonter ce scandale… si terriblement ordinaire.

Capture.PNG

Et il n’y a pas que les juifs, qui sont visés par cette étonnante (euphémisme) traduction… Mais également d’autres communautés régulièrement ostracisées (LGBTQ, asiatiques, noirs, etc). Une honte absolue. Faites le savoir à Reverso par tout moyen à votre convenance. Moi, de toute façon, je ne l’utilisais déjà pas pour ses traductions si approximatives, alors… ça ne changera rien. Faudrait juste que je trouve l’adresse de leur service réclamations. j’ai quelques mots à leur écrire… Parce que bon, leur justification à la con, ce n’est pas franchement à la hauteur…